COM-COMORES MASIWA 4
Rien ne sert de courrir,il faut partir à point.Ko kali kali litso hutswa ko male male yatsona ntsa.

Thèmes

affiche amis amour annonce argent article background bonne brève cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Actualités Comores et Monde (548)
· Assalam anleykum!!! (1315)
· Billets d'humeur (40)
· Blague à part (51)
· Chronique sur Qui est Qui (36)
· Crash A 310 de Yemenia : (45)
· Dialogue Inter Institutions (10)
· Dossier à classer au cas par cas (3)
· Elections 2014-2015 (28)
· Elections Harmonisées 26 Déc 2010 (111)
· Entre l'Union et les Iles des Comores (25)
· Femme, je vous aime. (13)
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja (19)
· Général Salimou Mohamed Amiri (121)
· Gouvernements (16)
· Le panier de délices (10)
· Législatives 2009 (38)
· Les Comores en Images (25)
· Libre opinion (350)
· Sports Jeunesse et Culture (131)
· Trois Questions à:... (32)

Rechercher
Derniers commentaires

longue vie à sambi chez lui avec sa femme et ses enfants. et voilà juwa sambi pec n'a aucune possibilité à
Par Anonyme, le 30.01.2015

cet ancien président qui n'a apporté que la misère durant son règne de cinq est un malade mental; il se croit
Par JACQUES LAURAN, le 30.01.2015

en fait un electron libre sur la périphérique de ngazidja juwa moroni sambi pec veut brûler le rdc du gouverne
Par Anonyme, le 29.01.2015

en tout cas c'est une femme très charmante et elle a un jolie sourire cette faiza soule
Par Said, le 28.01.2015

l'affaire du cabri de ntsaweni et mort d'homme tué vous êtes sûr et certes qu'il a volé un cabri ? ou bien
Par Anonyme, le 27.01.2015

Voir plus

Articles les plus lus

· Mondial 2014: Cristiano Ronaldo bombarde Israël !
· Comores: Hybrides animaux humanisés nés à Anjouan !
· Chronique du weekend: Djamel Debouze - Révélations!
· Comores: A l'heure de la pierre taillée par un ordinateur!
· Chronique du Weekend: Sexe et Islam!

· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja - Episode 4.
· J.O-2012: Un journaliste de TF1 écorche les Comores
· Feuilleton DAFINE - Episode 13
· Marseille : Le comorien Abdallah tué et un autre blessé
· Dossier: Farid Soilihi, candidat de la Diaspora.
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja - Suite.
· Comores : Résultat du Baccalauréat 2014
· Comores: Dossier du crash du vol Inter iles
· Comores:''Tsi tsehe''de Salim Ali Amir est un chef d'oeuvre!
· Comment créer une entreprise aux comores?

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· Albalad
· Alwatwan
· comoresannonces
· La Gazette des Comores
· mpc
· Pitcha- Images d'évènements
· Poesie Coquine
· ridja
· watwan


Statistiques

Date de création : 24.05.2009
Dernière mise à jour : 30.01.2015
3136articles


Images
Ne crains rien! Avance!

La peur est le pire ennemi du progrès de l'homme. Elle nous permet de vivre longtemps mais dans l'immobilisme

kmr img
295186_260201700674681_100000545599263_983404_7059038_n1.jpg
Mrv
293753_260079390686912_100000545599263_982789_769745_n1.jpg
Coco
47538_1640708343884_1422077607_3528344_2557318_n2.jpg
Ceolacanthe
40746_1433753040601_1136187519_31010257_1099321_n.jpg
Hambou
24667_110628618977425_100000908613042_71549_7140444_n.jpg
Emblêmes
268330_128368983915164_100002261902802_229612_6793978_n.jpg
Nyamawi
25645_1274167407444_1027687165_30710221_7195975_n1.jpg
Madaba
421712_10150616904274669_525754668_10825049_2030261694_n2.jpg
Medina Mutsamudu
2010-04-03-port_medina_mutsamudu1.jpg
CJSOI 212
381963_348034321873701_100000014090169_1524613_1516000214_n1.jpg
Moroni
386199_10150433397058393_686943392_8615217_869364327_n1.jpg
Labeur
393433_288289987877953_100000908613042_891221_636484679_n1.jpg
Obscur
396611_2260731818350_1850079923_1499283_1933207080_n1.jpg
SAGC
DSC00566.jpg
Conteurs
DSC00757.jpg
Athl-Beit Salam
Athl-beit.jpg
Wadaha
DSC00374.jpg
escalator
294015_267575319937319_100000545599263_1011886_5898034_n1.jpg
Côte
2672617572_small_11.jpg
Etandard
CJSOI-blog.jpg
canon
301073_270670332961151_100000545599263_1024132_7252160_n1.jpg
Edif
404335_10150661077709669_525754668_10953705_1006847332_n2.jpg
Moderne
263746_2266167060075_1425501882_2708155_4602013_n1.jpg
Banane
206042_2121754096841_1635497046_2165223_1354852_n2.jpg
SAGC
2678792342_11.jpg
Tournante
2722061298_11.jpg
Billard
418950_10151285296515271_771145270_23208492_1756182081_n1.jpg
Moroni
400253_10150661704049669_525754668_10955407_730662496_n1.jpg
Dzialandze
422509_10150637051644669_525754668_10886703_712401189_n1.jpg
Plage
423841_10150637049709669_525754668_10886697_1043745098_n1.jpg
Kalaweni
318435_267564856605032_100000545599263_1011803_3375710_n1.jpg
Tortues
423705_368565379838312_100000545599263_1341699_654929672_n1.jpg
Côtes Comores
424336_368581006503416_100000545599263_1341725_275173771_n1.jpg
Comores
425467_374473485914168_100000545599263_1355756_679167970_n2.jpg
Lac
418039_368540589840791_100000545599263_1341662_1106249726_n1.jpg
Scène de pêche
419280_368575586503958_100000545599263_1341716_373000734_n1.jpg

Comores: Combien de Partis Politiques aux Comores?

Publié le 30/01/2015 à 09:42 par dafinemkomori

Zoom sur les 26 partis politiques en lice au premier tour

 

 

En attendant les résultats officiels du premier tour, la Gazette des Comores vous propose un aperçu des candidatures par affiliation politique inspiré de la liste publiée par la commission nationale électorale indépendantes (CENI). L’UPDC (12,6%), JUWA (11,7) et Orange (11,5) sont en tête, sans tenir compte des candidatures indépendantes qui représentant 25%.

La CENI a révélé une liste de 26 partis qui ont pris part à cette bataille électorale des représentants des iles et de la Nation. Sans surprise c’est le parti au pouvoir UPDC, regroupant des « électrons libres » et des partis soutenant le régime Ikililou, qui a porté le plus grand nombre soit 12,6% des candidatures avec 48 conseillers et 20 députés.

L’UPDC est suivi par le JUWA, principal parti de l’opposition, qui a présenté 11,7% des candidatures dont 42 aux conseils des îles et 21 aux législatives. La troisième position est occupée par le parti Orange qui compte 11,5% de candidats dont 44 aux conseils des îles et 18 pour les élections législatives. La CRC a présenté 21 candidats pour les conseils et 15 à la députation. Elle se place à la quatrième place avec un taux de 8,7% des candidatures.

Le cinquième parti est le RDC qui comptabilise 5% de candidatures au total avec 17 prétendants aux conseils des îles et 10 députés. Ces candidatures sont enregistrées uniquement au niveau de l’île de Ngazidja. Les partis ANC, RDR et RADHI ont atteint les 3% juste avant le Pec et l’Udzima qui sont à 2%.

Le Mouroua, le FD, le Bassemala ainsi que le PSDC-Dudja sont à un peu plus de 1% de candidatures. CADIM, APSI, MCJC, Mwashiwa et Chuma, ferment la marche avec 0,2% de
candidatures soit 1 candidat Conseiller de l’Ile ou Représentant de la Nation juste derrière l’ADD ZAM ZAM, le RIDJA, l’UNDC, le Djawabu Ya Komor et le RND rénovateur.

Globalement, 25% des candidats enregistrés aux élections des députés et des conseillers des îles ne portaient pas d’étiquettes. Ce sont 137 candidats sur 538 ayant choisi de se porter candidats sans le soutien d’un parti quelconque dont 67 aux élections des représentants
des îles et 70 aux représentants de la Nation.

Selon la loi des partis politiques adoptée en novembre 2013, de nombreuses formations devaient disparaitre de l’environnement politique. Si l’on s’en tient à ce texte pour avoir le droit d’exister, un parti doit soit être représenté à l’assemblée de l’Union par au moins quatre élus issus des différentes îles autonomes, soit être représenté par au moins deux élus dans les assemblées des îles autonomes, soit obtenir au moins 15% des suffrages exprimés sur l’ensemble du territoire national, lors des élections municipales, législatives nationales ou insulaires, présidentielle de l’Union ou des gouverneurs des îles.

 

Al-hamdi Abdillah Hamdi - Lgzt

Comores-Elections: Les Résultats des Scrutins du 25 janvier

Publié le 29/01/2015 à 19:59 par dafinemkomori

 

 

 

 

Les Résultats Provisoires des Conseillers des Iles
 

 

 

Article 150 du Code Électoral: De l’affichage et de la proclamation des Résultats par la CENI

Dans les cinq (5) jours  suivant la clôture du ou des scrutin (s), la CENI affiche, à titre provisoire, au sein de son siège et accessible au public, le procès-verbal de tabulation nationale et insulaire de vote, ainsi que les copies de procès-verbaux de chaque Bureaux de vote recensé par elle.

Copie du procès-verbal de tabulation nationale est transmise à la Cour Constitutionnelle sous enveloppe inviolable dans les 24 heures de l’affichage au niveau de la CENI.

La CENI proclame, en séance solennelle, les résultats provisoires des élections à l’échelle nationale et communale au moment de leur affichage. Elle en notifie le Président de l’Union et le Président de l’Assemblée de l’Union.

Proclamation des Résultats des Représentants de la Nation jeudi à 10 H

La CENI publiera en cérémonie solennelle  les résultats provisoires des Représentants de la Nation le jeudi 29 janvier à 10 H au Palais du Peuple.

Sont conviés à cette cérémonie, les Candidats et chefs de Partis Politiques, les   représentants et ambassadeurs  des  organisations et pays accrédités en Union des Comores,  les Observateurs nationaux et internationaux, les autorités nationales et les médias.

Ci-dessous les résultats provisoires des Conseillers des Iles , proclamés par les Commissions Électorales Insulaires Indépendantes, au plus tard 48 H après le scrutin comme le stipule la loi électorale:

 

Synthèse Ngazidja CI V2 

CIR 1 MORONI NORD

CIR 2 MORONI – SUD

CIR 3 BAMBAO YA MBOINI

CIR 4 BAMBAO YA MBOINI 2

CIR 5 BAMBAO YA DJOU

CIR 6 HAMBOU

CIR 7 NGOUWENGWE

CIR 8 ITSAHIDI

CIR 9 PIMBA

CIR 10 DOMBA

CIR 11 DIMANI

CIR 12 OICHILI

CIR 13 HAMAHAMET 1

CIR 14 HAMAHAMET 2

CIR 15 MBOINKOU

CIR 16 MITSAMIOULI 1

CIR 17 MITSAMIOULI NIOUMAKOMO

CIR 18 MITSAMIOULI SEMBENOI

CIR 19 MBOUDE

CIR 20 ITSANDRA 1

CIR 21 ITSANDRA 2

CIR 22 ITSANDRA 3

CIR 23 ITSANDRA 4

 

NDZUWANI

RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_bandrani RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_col de patsy RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_cuvette RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_domoni 1 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_domoni 2 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_domoni 3 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_domoni 4 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_mirontsy RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_mutsamudu 1 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_mutsamudu ville RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_nioumakélé 1 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_nioumakélé 2 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_nioumakélé 3 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_nioumakélé 4 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_ouani RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_recapitulatif RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_sima 1 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_sima 2 RESULTATS_CONSEILLER DES ILES 2015 ANJOUAN_sima 3

 

MWALI

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI dewa 1

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI fomboni 1

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI dewa 2

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI djando 1

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI djando 2

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI mledjele 2

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI mledjele1

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI moimbao

RESULTATS CONSEILLER DES ILES 2015 MOHELI moimbassa

 

 

Source: www.cenicomores.km

Comores-Justice: La vérité n’est pas toujours bonne à dire

Publié le 29/01/2015 à 19:27 par dafinemkomori

 

 

Me Fatoumiya suspendue

 

 

 

L’avocate Fatoumiya Mohamed Zeina l’a appris à ses dépends. La première présidente du tribunal de Moroni vient de la suspendre de son droit de plaider jusqu’à nouvel ordre pour avoir dénoncé le non respect des lois et des procédures, au cours d’une conférence de presse organisée jeudi denier (lire La Gazette du vendredi 23 janvier).

 

L’avocate Fatoumiya Mohmaed Zeina est « suspendue de tout droit de plaider au tribunal de Moroni ». Selon une note signée par la première présidente Nadhuma Youssouf en date du 24 janvier 2015, l’avocate ne peut plaider ni en première instance, ni en appel, jusqu’à nouvel ordre. La présidente reproche un discrédit porté par l’avocate Fatoumiya Mohamed Zeina, conseil de la BDC et d’Exim Bank au cours d’une conférence de presse de l’association des professionnels des banques et des institutions financières.

Lors de ce face à face avec la presse nationale, l’avocate a dénoncé les jugements illégaux rendus par le tribunal sans le respect des procédures. L’avocate a fustigé les "irrégularité des actes et décisions" qui portent "préjudices" aux institutions financières. Elle a notamment cité le cas d’Exim Bank qui a été contraint par la justice de prêter à un client qui a des dettes non remboursées. La même banque aurait également été contrainte par la justice à "encaisser des fonds dont la provenance n’a pas été justifiée", contrairement aux dispositions de la loi anti-blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme.

"La justice ne peut pas passer outre une loi qui est censé nous protéger contre le terrorisme et le blanchiment d’argent", a-t-elle déclaré. La conférence de presse avait pour objet d’interpeller les autorités sur les dérives judiciaires qui menacent l’état de santé les banques et institutions financières.

Me Fatoumiya et Marc Athiel, président de l’association des professionnels des banques, ont appelé à réfléchir sur les conséquences des actes et décisions qui ne respectent pas les réglementations en vigueur de l’Ohada (Organisation harmonisée du droit des affaires en Afrique), ni même la législation comorienne. "On ne peut pas continuer à contredire les lois, de passer outre d’un côté et à imposer le respect de ces mêmes lois aux banques", a fait observer le directeur de la BDC, Marc Athiel.

 

A.A.Hamdi

 

Chronique du week end: les spermatozoïdes et la femme !

Publié le 11/01/2015 à 10:49 par dafinemkomori
Chronique du week end: les spermatozoïdes et la femme !

Le sperme et ses bienfaits sur la santé !!

 

Bonne nouvelle pour les hommes, les femmes auraient grand intérêt pour leur santé et pour leur bien-être à consommer du sperme sans modération. Antidépresseur, aliment minceur, aliment anti-âge, aliment anti-cancer… découvrez les vertus du sperme.

 

Le sperme, un antidépresseur
Les femmes ayant des rapports sexuels non protégés, donc en contact avec le sperme de leur partenaire sont 87% moins déprimées que les autres ! C’est ce que révèle une étude de l’université d’Albany aux États-Unis, qui conclue que « le sperme riche en substances antidépressives comme la mélatonine, la prolactine et la sérotonine est bon pour le moral des femmes, et favoriserait le bien-être mental et le sentiment d’affection une fois dans leur sang. »
Attention, ses vertus antidépressives ne sont donc actives que si le sperme est en contact oral ou vaginal avec les femmes.

 

Le sperme ne fait pas grossir, il ferait même maigrir !
Le sperme est riche en protéines (une dose à peu près équivalente à celle contenue dans l’albumine d’un œuf), en sodium, en potassium, en magnésium, en sélénium et en vitamines C et B12.
La valeur calorique d’une éjaculation moyenne (4 à 6 millilitres de sperme) varie entre 15-30 calories. La séminophagie (acte d’avaler du sperme) ne fait donc pas grossir. Et, d’après le professeur Ingrid Fleischer de l‘université d‘Hambourg en Allemagne « les femmes pratiquant la fellation et qui avalent le sperme de leurs compagnons réussissent à maigrir jusqu’à deux fois plus vite que les autres. Ces vertus amincissantes du sperme sont dues à la présence d’une substance, l’alcaline, qui ne fonctionne comme brûle-graisse qu’en présence des autres composantes du sperme. » La séminophagie aurait donc vraiment des intérêts !

 

Le sperme, un aliment anti-âge
Tobias Eisenberg et Frank Madeo, de l’Université de Graz (en Styrie, Autriche) déclarent même que la spermidine, une molécule contenue dans le sperme est un excellent antivieillissement: “C’est en quelque sorte le Graal sacré contre le processus du vieillissement des cellules”. Et d’après l’Université Fédérale de Santa Maria, consommer du spermicide améliore les facultés mémorielles. La séminophagie permettrait aussi de lutter contre la maladie d’Alzheimer ?

 

Source : Top Santé

Comores: Qui veut faire taire l’hebdomadaire Karibu Hebdo?

Publié le 10/01/2015 à 07:33 par dafinemkomori

Karibu_Hebdo

  
Disparition mystérieuse!

 

Les raisons de la disparition mystérieuse de l’hebdomadaire seraient liées, selon certains, au contenu du journal, notamment sa Une qui porte sur le conflit entre la société Nicom et la Banque de développement des Comores (Bdc).




L’hebdomadaire d’information et d’analyse Karibu Hebdo a disparu des kiosques durant toute la journée du lundi 5 janvier. Ce n’est qu’en fin de matinée d’hier, mardi, qu’une version du journal, imprimé à Moroni en noir et blanc, a été distribuée et vendue dans la capitale. Interrogé sur les raisons de ce retard, le directeur de publication et rédacteur en chef de l’hebdomadaire, Ali M’madi, avoue ne rien comprendre à ce qui lui est arrivé. Selon lui, l’édition N°13, imprimée en couleur à Ndzuani comme d’habitude, se serait volatilisée entre l’aéroport de Wani et Hahaya. «Cela fait quatre mois depuis que Karibu Hebdo existe, le journal a toujours été imprimé à Ndzuani le week-end pour être dans les kiosques le lundi», dit-il.

Les raisons de cette subite disparition seraient liées, selon certains, au contenu du journal, notamment sa Une qui porte sur le conflit entre la société Nicom et la Banque de développement des Comores (Bdc). L’article aborde le dernier épisode de ce feuilleton judiciaire et fait état de la lettre de mise en demeure adressée à Shémir Kamoula, patron de Nicom, au sujet d’une ardoise de 1,4 milliard de francs comoriens.

Comment a-t-on pu avoir connaissance du contenu de l’hebdo avant sa sortie en kiosque ? «La veille, je publie sur ma page Facebook la Une du journal. Il s’agit d’une stratégie que nous avons mise en place dans le but d’attirer l’attention des lecteurs», explique Ali M’madi, lui-même auteur de l’article. Et d’ajouter : «Moins de dix minutes après mon post, on me contacte dans le but de stopper la parution du journal, ce que j’ai refusé naturellement car c’est un journal fait pour des lecteurs qui se fidélisent depuis quelques mois, qui sont impatients de lire le premier numéro de l’année. Je ne pouvais donc pas stopper sa parution pour faire plaisir à qui que ce soit».

Pour Ali M’madi, la demande de suspendre la parution de cette édition N°13 de Karibu Hebdo et sa disparition mystérieuse entre Wani et Hahaya est loin d’être une pure coïncidence, mais plutôt un acte délibéré. «A l’heure actuelle, je ne dispose d’aucune preuve attestant que ces personnes qui ont émis le souhait de stopper la publication de l’édition du lundi 5 janvier ont été derrière sa disparition. Toutefois, le journal compte saisir le tribunal de Ndzuani afin de faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé entre l’aéroport de Wani et Hahaya» , poursuit notre confrère.

Il faut dire que le journal est en vente depuis hier mardi dans ses kiosques habituels après avoir été imprimé en noir et blanc à Moroni. «Pour fidéliser nos lecteurs, nous étions dans l’obligation de réimprimer le journal dans des conditions qui ne sont pas tout à fait les mêmes», conclut-il.



Mm -Alwatwan

Comores: La Mamwe replonge le pays dans le noir

Publié le 07/01/2015 à 16:42 par dafinemkomori

 

 

Ma-mwé annonce 45 jours sans électricité dans les périphéries


 

L’amélioration de la fourniture de l’électricité dès janvier n’était qu’illusion. La société comorienne de l’eau et de l’électricité a annoncé un changement de programme et une intensification des délestages dans la capitale. Elle a aussi informé que les régions périphériques ne seront pas alimentées en électricité jusqu’à la fin des travaux de révision des groupes en cours, soit 45 jours au minimum.

 

Cela fait des semaines que le plan de distribution de la société comorienne de l’eau et de l’électricité (Ma mwé) n’est plus respecté sur l’île de Ngazidja. L’entreprise publique explique cette défaillance par la quantité irrationnelle du gasoil pour le fonctionnement de leurs centrales mais aussi de l’insuffisance de production. « Nous avons eu un éclatement de nos moteurs, dû à leur sur-utilisation notamment pendant le mois de ramadan », nous confie Faissoil Moussa, le chargé de la communication à la Ma-mwé.

Dans un communiqué sorti lundi dernier, la Ma-Mwé informe que le programme de fourniture d’électricité au niveau de la capitale a changé. Pour le matin, Moroni sera alimenté de 7h30 à 13h 00 et 18h00 à 2h00 du matin. Il annonce par ailleurs que les périphéries ne seront pas alimentées en électricité jusqu’à la fin des travaux de révision de des groupes qui sont en cours. « Normalement les travaux de révision durent 45 jours. Mais nous allons essayer de faire de notre mieux pour alimenter les périphéries », poursuit-il.

Les habitants des zones éloignées de la capitale devront refaire leur stock de bougies. Ceux qui s’attendaient à ce que le gouvernement et la Ma-mwe respectent leurs engagements pris auprès du mouvement Madji Na Mwendje ne peuvent qu’être déçus et prendre leur mal en patience. Au lieu d’une amélioration de la fourniture d’électricité, les régions seront plongées dans le noir durant un mois et demi. Les pièces des moteurs chinois qui auraient dû être livrées en novembre, ne sont toujours pas arrivées.

Selon le service de communication de la Ma-mwé, trois moteurs sont appelés à être révisés à Voidjou et la Ma-mwé ne peut produire que seulement 7 mégawatts pour l’île entière. La Fédération Comorienne des Consommateurs, le Mouvement des Entreprises Comoriennes (MODEC) et le mouvement Ngo’Shawo, ainsi que les autres associations de la société civile vont-ils baisser les bras ? Ce serait donner raison à ceux qui prétendaient que ce mouvement défendait uniquement la capitale.

Notons que la Ma-mwé déploie ses agents dans les villes et villages pour effectuer des contrôles et envoyer les factures. L’association des consommateurs appelle la Ma-mwé à suspendre ses actions dans les villages tant que l’électricité ne sera pas distribuée régulièrement comme cela était prévu dans le protocole d’accord signé en novembre dernier.

 

Mohamed Youssouf - Lgzt

Comores: Faiza paie les frais de son militantisme !

Publié le 31/12/2014 à 09:06 par dafinemkomori
Comores: Faiza paie les frais de son militantisme !

 

 

Une journaliste d’Alwatwan licenciée « injustement »

 

 

 

Le directeur général d’Alwatwan, Mohamed Abdou Soimadou, vient de licencier la journaliste Faiza Soulé pour « abandon de poste » après avoir pris un congé maladie pour suivre des soins à l’extérieur. Une décision « injuste » et « injustifiée » qui a déclenché la colère du personnel du quotidien d’Etat.

 

La journaliste du quotidien Alwatwan, Faiza Soulé, a été licenciée pour « abandon de poste », par le directeur général, Mohamed Abdou Soimadou. L’auteur de « Rêves Obscurs », un recueil de poèmes publié en 2012, aurait passé 3 mois de soins à Dubai. Selon nos informations, la journaliste aurait demandé un congé maladie de 1 mois, avant de solliciter un prolongement de 2 mois à la demande de son médecin qui a exigé qu’elle poursuive son traitement.

« J’ai envoyé un certificat médical et la date de reprise indiquée c’était le 26 décembre. Je me suis présenté le 25 décembre, une journée avant la fin du congé », a affirmé Faiza Soulé, joint au téléphone par La Gazette des Comores. « S’il y a eu abandon de poste je me demande pourquoi on me le notifie maintenant. Je considère qu’il y a acharnement. C’est une injustice car rien ne justifie ce licenciement », s’est-elle indignée.

La direction générale n’a tenu compte d’aucune pièce justificative qu’elle a soumise et a saisi l’occasion pour se « débarrasser » de la journaliste très engagée dans les mouvements citoyens qui dénoncent la mauvaise gestion du pays et les multiples crises sociales. La rédaction d’Alwatwan pourrait se mobiliser derrière leur confrère pour demander sa réintégration dans les prochaines heures.

 

A.A.Hamdi  - Lgzt

Comores: Encore une Pénurie de carburant

Publié le 30/12/2014 à 15:58 par dafinemkomori
Comores: Encore une Pénurie de carburant
 
 Simple psychose ou crainte justifiée

 


Produits pétroliers. Simple psychose ou pénurie réelle ? Si la Société comorienne des hydrocarbures (Sch) dément la rumeur d’une crise de carburant, les files d’automobiles qui se forment devant les stations-services sont loin de rassurer l’opinion publique.


La rumeur d’une pénurie de carburant s’est repandue à Moroni comme une trainée de poudre. Et, depuis vendredi, les automobilistes se ruent vers les quelques stations qui disposent encore du précieux liquide pour se mettre à l’abri de toute mauvaise surprise. Simple psychose ou crainte justifiée?

Les usagers sont, eux, persuadés qu’il s’agit bien d’une pénurie ‘’soudaine’’ due non seulement à la campagne électorale, mais aussi à l’avènement du mois de maoulid.

Le samedi 27 décembre, la station Al-Camar, sise au nord de la capitale, n’a jamais été aussi convoitée. Ibrahim Ahamada, plus connu sous le nom de Nev, est chauffeur de bus dans le Badjini, au sud de Ngazidja. Le vendredi soir, il a fait la queue devant la station Muzdalifa; en vain. Alors, le lendemain, il se rend à Al-Camar. ‘’Je veux acheter cinquante litres, mais je ne suis pas sûr de les avoir’’, dit-il.

Au siège de la Société comorienne des hydrocarbures (Sch), on soutient mordicus qu’il n’y a pas de pénurie de carburant; ‘’ c’est juste un problème matériel», si l’on en croit Saïd Ahmed alias Jam’s. Bacar Abdallah, responsable des commandes à la station Mouzdalifa, confirme les propos du chef de dépôt de la Sch. L’un et l’autre parlent d’une défaillance survenue au niveau des pompes d’alimentation. Mais, l’explication ne semble pas convaincre grand monde. Pas, en tout cas, les chauffeurs de taxi. ‘’On nous cache la vérité; on ne sait pas ce qui se passe’’, lâche Soulé Ali, assis sur le capot de sa machine. «D’habitude, on nous informe qu’il va y avoir une pénurie, mais là, on n’a rien vu venir», ajoute-t-il.

Non loin de là, Askandar Saïd, lui aussi chauffeur de taxi, estime que la campagne électorale est à l’origine de la crise actuelle de carburant. ‘’Ils sont dévalisé les stations-services’’, croit-il savoir. La Sch assure que la situation sera bientôt rétablie, les pompes défaillantes étant de nouveau opérationnelles. ‘’Nos camions ont repris la distribution», jurait Saïd Ahmed avant-hier.

Ce lundi, la société nationale attend une cargaison de carburant et un autre bateau en provenance de Ndzuani jetera bientôt l’ancre au port de Moroni. ‘’Nous sommes actuellement confrontés à un problème de stockage, tellement la quantité de carburant dont nous disposons est considérable. Autant dire que cette pénurie dont on parle est une pure invention’’, fait savoir un cadre de la Sch.



Abdallah Mzembaba -Alwatwan

Comores: sécurité sanitaire au sein des forces de sécurité

Publié le 30/12/2014 à 04:02 par dafinemkomori

 

 

La première dame appelle les gendarmes à se faire dépister en masse

 

 

 

Ce samedi matin, Hadidja Aboubacar, se trouvait à la gendarmerie de Moroni. La présence de la 1ere dame à gendarmerie n’avait rien d’autre objectif que de présider une cérémonie solennelle de dépistage massif pour les gendarmes, un programme dénommé « dépistage anonyme » dans le cadre d’une campagne de sensibilisation contre le VIH/SIDA.

 

Les hommes en kaki font partie, aux yeux de l’épouse du chef de l’Etat, des cibles privilégiées au niveau national. Le n°466, reste le numéro vert (gratuit) pour recevoir les appels anonymes pour toutes questions ou toutes inquiétudes liées au sida. Lutter contre le VIH/sida fait partie des combats de « la Fondation Halouoitété », présidée par Hadidja Aboubacar, 1ere dame des Comores. L’épouse du chef de l’Etat se trouvait avec les directeurs nationaux de la lutte contre le sida et de la santé, samedi matin, à la gendarmerie nationale. L’objectif de cette visite est de venir sensibiliser les militaires à faire un dépistage massif.

Chaque année, « je travaille avec les cibles privilégiées au niveau national. Les années passées, j’ai eu à travailler avec les femmes enceintes et les jeunes. Cette fois-ci, je me suis dit qu’il faut que je travaille avec les militaires. Puisqu’ils font aussi partie des cibles privilégiées au niveau national », annonce Hadidja Aboubacar, présidente de la fondation Halouoitété. Pour elle, le message est simple. « Tout le monde doit aller se faire dépister pour avoir son état sérologique. Ceci permettra de pouvoir connaître son statut et faire le suivi si, éventuellement le virus est apparu », interpelle l’épouse du chef de l’Etat qui rasure qu’au niveau du pays, il y a tout : « des médicaments, des médecins, pour qu’on puisse éviter cette maladie dans notre pays », dit-t-elle.

Et d’après des analyses, « cette maladie progresse petit à petit dans notre pays », fait savoir Dr Ahmed Abdallah, directeur national de la lutte contre le sida (DNLS). Et cette direction n’a pas du tout baissé les bras, elle songe à continuer le combat dans l’ensemble du pays. « Nous voulons faire dans les jours à venir un traitement de masse dans le pays comme cela a été fait avec le paludisme », promet-il.

Depuis 1988, date à laquelle le virus est apparu dans notre pays, 187 cas ont été enregistrés dont 59 morts. Et il a été révélé que « la couche la plus touchée reste jusque là, la tranche d’âge des 15 à 35 ans », explique Dr Abdourazak, médecin référent qui ajoute qu’au cours de l’année 2014, trois cas ont été notés « jusqu’au 30 novembre », tient-il à préciser. Désormais un numéro vert est disponible pour que « toute personne puisse poser de manière anonyme toute question relative au VIH/sida », rappelle Dr Abdourazak en précisant que le numéro 566 est opérationnel du 6h à 18h, tous les jours sauf le dimanche.

 

Ibnou M. Abdou - Lgzt

Comores-Elections: Cap vers les Votes au 25 janvier !

Publié le 25/12/2014 à 14:13 par dafinemkomori

 

Démarrage sur un ton apaisé et sur tous les fronts


 

La hache de guerre au sein de la CENI mais également avec les partis politiques est dorénavant enterrée. C’est ce que le président de la CENI a tenu à préciser aux candidats invités hier à la cérémonie de lancement officiel de la campagne électorale.

 

Bien avant que le chef de l’Etat ouvre à minuit la campagne officielle aux élections harmonisées, la CENI donne le ton l’après-midi d’hier en invitant les candidats à une cérémonie solennelle. Dans son adresse aux candidats Dr Djaza Ahmed Mohamed président de la CENI rassure que la hache de guerre est enterrée entre tous les protagonistes et que la sérénité reprend ses droits pour des élections paisibles : « Il est capital, après les petites disputes internes à la CENI et les désaccords externes entre la CENI et les partis politiques de vous affirmer aujourd’hui que toutes ces frictions sont derrière nous ».

Pour convaincre que les différends ont été aplanis et que la page du tripotage est définitivement tournée, Dr Djaza Ahmed Mohamed parle d’une sérénité et d’une concorde retrouvée au sein de la CENI et que les 13 membres sont arrivés à « une confiance mutuelle et un engagement commun à atteindre l’objectif qui est l’organisation d’une manière optimale des élections aux dates et conditions retenues ».

De même les « incompréhensions avec les partis politiques, nées de la publication des listes provisoires des candidats retenus et rejetés sont vites résorbées avec la signature du mémorandum d’entente qui a permis à la Cour Constitutionnelle de mieux juger et publier les listes des candidats retenus le 19 décembre dernier ».

Après la sérénité et la confiance entre tous les acteurs du processus, le président du CENI appelle donc à faire « cap vers la tenue des élections », a-t-il indiqué. Dr Djaza Ahmed Mohamed fait savoir aux candidats qu’ils ont 30 jours à sillonner les régions à la conquête des voix des électeurs, un « moment délicat et très sensible », dit-il. « Les enjeux sont particulièrement énormes », a-t-il signalé.

« Ces enjeux ne doivent cependant pas occulter les valeurs islamiques et traditionnelles qui font la fierté et la particularité de notre peuple. Il s’agit entre autres, du respect mutuel, de la tolérance, de la non-violence et du vivre ensemble », a-t-il continué avec une dose de pédagogie. Et lui d’inviter « candidates et candidats à placer l’intérêt de la nation au-dessus des intérêts partisans et individuels, à faire preuve de respect mutuel » dans leur discours et qu’ils s’abstiennent de tout comportement de nature à mettre en péril l’unité nationale ».

Aux électeurs le président de la CENI les exhorte à s’ « abstenir des actes discourtois et d’intolérance envers tous ceux qui viendront » vers eux. « La démocratie nous apprend à vivre ensemble avec nos divergences. Elle nous invite à nous enrichir mutuellement de nos différences d’idées », a-t-il martelé.

Pour rappel ces sont 878 candidats au triple scrutin de 2015 qui vont devoir s’affronter dont 204 représentants de la nation, 337 conseillers des Îles et 337 conseillers communaux.

 

Maoulida Mbaé - Hzk Presse


DERNIERS ARTICLES :
Chronique du week end: les spermatozoïdes et la femme !
Le sperme et ses bienfaits sur la santé !!   Bonne nouvelle pour les hommes, les femmes auraient grand intérêt pour leur santé et pour leur bien-être à consommer du sperm
Comores: Qui veut faire taire l’hebdomadaire Karibu Hebdo?
  Disparition mystérieuse!   Les raisons de la disparition mystérieuse de l’hebdomadaire seraient liées, selon certains, au contenu du journal, notamment sa Une qui port
Comores: La Mamwe replonge le pays dans le noir
    Ma-mwé annonce 45 jours sans électricité dans les périphéries   L’amélioration de la fourniture de l’électricité dès janvier n’était qu’illusion. La société comori
Comores: Faiza paie les frais de son militantisme !
    Une journaliste d’Alwatwan licenciée « injustement »       Le directeur général d’Alwatwan, Mohamed Abdou Soimadou, vient de licencier la journaliste Faiza Soulé pour
Comores: Encore une Pénurie de carburant
   Simple psychose ou crainte justifiée   Produits pétroliers. Simple psychose ou pénurie réelle ? Si la Société comorienne des hydrocarbures (Sch) dément la rumeur d’une
forum