COMORES - KARIDJAPVENDZA
Rien ne sert de courrir,il faut partir à point.Ko kali kali litso hutswa ko male male yatsona ntsa.

Thèmes

afrique amis amitié amour annonce article 2010 argent background blog bonne

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Actualités Comores et Monde (535)
· Assalam anleykum!!! (1203)
· Billets d'humeur (37)
· Blague à part (51)
· Chronique sur Qui est Qui (30)
· Crash A 310 de Yemenia : (45)
· Dialogue Inter Institutions (10)
· Dossier à classer au cas par cas (3)
· Elections Harmonisées 26 Déc 2010 (111)
· Entre l'Union et les Iles des Comores (25)
· Femme, je vous aime. (13)
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja (19)
· Général Salimou Mohamed Amiri (121)
· Gouvernements (16)
· Le panier de délices (10)
· Législatives 2009 (38)
· Les Comores en Images (18)
· Libre opinion (343)
· Sports Jeunesse et Culture (127)
· Trois Questions à:... (31)

Rechercher
Derniers commentaires

il s'agit d'une décision sage,à ma connaissance.
Par MONDOHA, le 30.07.2014

je n'ai jamais compris, ou plutôt je comprends plus que bien, quand on avance l'argument " massue. mais je veu
Par salim ahamada., le 28.07.2014

merci fundi pour votre devouement au pays. en lisant votre publication, certains passages ont retenu mon atten
Par Mohamed+Adinane+, le 27.07.2014

là maintenant c'est un commentaire qui cadre avec l'article. je suis entièrement d'accord avec toi quand à l'u
Par Moussa, le 27.07.2014

dissipons le malentendu. t u conviendrais avec moi que dafine n'a rien à voir avec cet article sur l'ancien
Par M'DJENI, le 27.07.2014

Voir plus

Articles les plus lus

· Mondial 2014: Cristiano Ronaldo bombarde Israël !
· Comores: A l'heure de la pierre taillée par un ordinateur!
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja - Episode 4.
· J.O-2012: Un journaliste de TF1 écorche les Comores
· Feuilleton DAFINE - Episode 13

· Dossier: Farid Soilihi, candidat de la Diaspora.
· Marseille : Le comorien Abdallah tué et un autre blessé
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja - Suite.
· Comores: Dossier du crash du vol Inter iles
· Chronique du Weekend: Sexe et Islam!
· Comment créer une entreprise aux comores?
· Comores:''Tsi tsehe''de Salim Ali Amir est un chef d'oeuvre!
· Comores au Féminin
· Comores : Trois Questions à Irchad Abdallah
· AFRIQUE DU SUD : L’ex épouse de Mandela le critique !

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· Albalad
· Alwatwan
· comoresannonces
· La Gazette des Comores
· mpc
· Pitcha- Images d'évènements
· Poesie Coquine
· ridja
· watwan


Statistiques

Date de création : 24.05.2009
Dernière mise à jour : 30.07.2014
2948articles


Images
Ne crains rien! Avance!

La peur est le pire ennemi du progrès de l'homme. Elle nous permet de vivre longtemps mais dans l'immobilisme

kmr img
295186_260201700674681_100000545599263_983404_7059038_n1.jpg
Mrv
293753_260079390686912_100000545599263_982789_769745_n1.jpg
Coco
47538_1640708343884_1422077607_3528344_2557318_n2.jpg
Ceolacanthe
40746_1433753040601_1136187519_31010257_1099321_n.jpg
Hambou
24667_110628618977425_100000908613042_71549_7140444_n.jpg
Emblêmes
268330_128368983915164_100002261902802_229612_6793978_n.jpg
Nyamawi
25645_1274167407444_1027687165_30710221_7195975_n1.jpg
Madaba
421712_10150616904274669_525754668_10825049_2030261694_n2.jpg
Medina Mutsamudu
2010-04-03-port_medina_mutsamudu1.jpg
CJSOI 212
381963_348034321873701_100000014090169_1524613_1516000214_n1.jpg
Moroni
386199_10150433397058393_686943392_8615217_869364327_n1.jpg
Labeur
393433_288289987877953_100000908613042_891221_636484679_n1.jpg
Obscur
396611_2260731818350_1850079923_1499283_1933207080_n1.jpg
SAGC
DSC00566.jpg
Conteurs
DSC00757.jpg
Athl-Beit Salam
Athl-beit.jpg
Wadaha
DSC00374.jpg
escalator
294015_267575319937319_100000545599263_1011886_5898034_n1.jpg
Côte
2672617572_small_11.jpg
Etandard
CJSOI-blog.jpg
canon
301073_270670332961151_100000545599263_1024132_7252160_n1.jpg
Edif
404335_10150661077709669_525754668_10953705_1006847332_n2.jpg
Moderne
263746_2266167060075_1425501882_2708155_4602013_n1.jpg
Banane
206042_2121754096841_1635497046_2165223_1354852_n2.jpg
SAGC
2678792342_11.jpg
Tournante
2722061298_11.jpg
Billard
418950_10151285296515271_771145270_23208492_1756182081_n1.jpg
Moroni
400253_10150661704049669_525754668_10955407_730662496_n1.jpg
Dzialandze
422509_10150637051644669_525754668_10886703_712401189_n1.jpg
Plage
423841_10150637049709669_525754668_10886697_1043745098_n1.jpg
Kalaweni
318435_267564856605032_100000545599263_1011803_3375710_n1.jpg
Tortues
423705_368565379838312_100000545599263_1341699_654929672_n1.jpg
Côtes Comores
424336_368581006503416_100000545599263_1341725_275173771_n1.jpg
Comores
425467_374473485914168_100000545599263_1355756_679167970_n2.jpg
Lac
418039_368540589840791_100000545599263_1341662_1106249726_n1.jpg
Scène de pêche
419280_368575586503958_100000545599263_1341716_373000734_n1.jpg

International: Obama, le Hamas et le Monde

Publié le 30/07/2014 à 21:39 par dafinemkomori
International: Obama, le Hamas et le Monde

Le frère d’Obama rejoint le Hamas et déclare: «Jérusalem est à nous; nous arrivons»

 

                                                                                             

Alors qu’il était à Sanaa, au Yemen en 2010, le frère du président Barack Obama, Malik Obama s’est rendu à un événement présenté comme la ‘Conférence du Fonds de Développement pour les Orphelins’  (ODF). [Orphans Development Fund (ODF) Conference]

C’est véritablement un titre ironique au vu d’une photo de groupe où figure Malik et publiée sur son site Internet.[posted to his website.]

 Malik_Hamas_Scarf_2010
Sur la photo, on le voit portant un foulard du Hamas (keffieh) frappé d’un slogan palestinien bien connu – «Jérusalem est à nous – nous arrivons !»

Sur le foulard figure aussi une carte de la «Palestine» avec l’inscription :’Du fleuve à la mer !’ En d’autres termes, Malik dit, IL N’Y A PAS d’ISRAËL.

  

Malik : Exprimant son soutien pour le Hamas lors d’une conférence ‘dédiée aux orphelins’.

Voici Suar al – Dahab, le patron de Malik Obama (Malik travaille pour lui officiellement en qualité de Secrétaire exécutif IDO), lors d’une visite à Gaza l’an dernier [Suar al-Dahab during a visit to Gaza] à l’occasion d’une manifestation du Hamas avec le Premier ministre Ismaïl Haniyeh accompagné du chef spirituel des Frères Musulmans Yusuf al – Qaradawi. Notez qu’il porte un keffieh similaire lors d’une conférence intitulée ‘Aider Jérusalem et Gaza’ : Photo

 

Malik's Boss Suar_al-Dahab_keffiyeh

 Le patron de Malik, Suar al – Dahab, portant un keffieh similaire à Gaza

Voici Malik en 2010, avec al – Dahab à Khartoum – Soudan – lors de la conférence islamique (IDO) pour l’Organisation de la Dawa [Islamic Da’wa Organization (IDO) conference] présidée par le chef du Soudan Omar al – Bashir, qui appartient à la Fraternité musulmane et est recherché pour crimes contre l’humanité :

 

Tout comme le politicien britannique George Galloway, Malik s’associe sans problème avec ceux qui soutiennent le message inscrit sur ces écharpes :

 Galloway_Haniyeh-

Le politicien britannique George Galloway et le Premier ministre du Hamas, Ismail Haniyeh, portant des écharpes semblables.

Juste au cas où on vous dirait que Malik s’est fait piéger avec le port de ce symbole haineux [conned into wearing] et raciste comme le roi de Suède Carl Gustaf et son épouse la reine Sylvia l’ont été, vous devez faire la différence. Carl et Sylvia ont rapidement retiré les keffiehs qui avaient été placés sur eux par un opportuniste et ont pris leur distance vis-à-vis du message inscrit dessus.

Pour Malik c’est une autre histoire.

 Swedish_Royalty_Keffiyeh

Le Roi de Suède Carl Gustaf et la reine Sylvia : trompés en portant des keffiehs haineux.

Malik lit et parle couramment l’arabe comme beaucoup de membres de sa famille, comme le cousin Musa Ismail Obama et l’oncle Sayyid, [Musa Ismail Obama and uncle Sayyid],qui ont fréquenté au moins une université wahhabite de premier plan en Arabie saoudite. Selon Nicholas Kristof du New-York Times, Barack a récité les premières lignes de l’appel à la prière en arabe avec un «accent parfait»[‘first-rate accent’]

 Musa_Sayyid1 (1)Musa Obama et Sayyid Obama à l’université Umm al Qura .

 

Le keffieh (ou foulard) ne dit pas simplement, ‘Al Aqsa est à nous et ce n’est pas leur temple’. Il dit aussi ‘Inanna Qadimun’, qui se traduit par ‘Nous sommes en marche’. Cette fameuse commande de combat qui est une référence à la prophétie qu’un jour le monde musulman marchera sur Jérusalem et les arbres et les pierres crieront : ‘Voici un Juif  caché derrière moi … viens O musulmans, viens le tuer’.

Khansa_keffiyehVoici Khansa, la Mère de la Résistance [Mother of the Resistance movement], portant le keffieh 

 

Ceux qui voient cela comme une question de culpabilité par association vont à la rencontre de problèmes majeurs. Le président Barack Obama et Malik sont beaucoup plus proches que ce qui est admis publiquement. Dans une interview publiée dans GQ Magazine [GQ Magazine] de Juillet dernier, Malik s’est offensé de ce qu’on l’ait caractérisé simplement comme étant le ‘demi-frère’ du président :

«Toute personne nous caractérisant  comme demi, quart, … ou par alliance, ou des choses comme ça », dit-il, «ont des mots au goût déplaisant. Je pense que c’est comme les poids et mesures. Cela ne nous a pas touchés jusqu’à ce qu’il devienne président, jusqu’à ce qu’il devienne une personnalité de premier plan. Et maintenant, nous sommes en quelque sorte comme des célébrités.»

«Mais c’est une marque d’ignorance », ajoute-il. «Ici en Afrique, nous ne pensons pas l’un à l’autre comme ‘moitié’ ou ceci ou cela. Dans une famille élargie, quelqu’un est votre frère, même si il est simplement de votre clan. Donc, je suis … Obama.»

 Barack_Malik_Wedding

Malik, comme garçon d’honneur au mariage de Barack.

Malik a rendu visite à Barack à la Maison Blanche plusieurs fois :

 Obama_Malik_Oval_office

Barack et Malik dans le bureau ovale à la Maison Blanche.

Dans la même interview au GQ magazine, Malik insiste [Malik insists] que lui et son frère sont très proches (le mot ’demi’ est mis de côté par déférence pour Malik) :

Si on demande à Malik combien de fois lui et son frère se parlent aujourd’hui, il se vante que c’est une fois par an, comme si c’était la preuve de leur lien intime. «Bien sûr, nous sommes proches », dit Malik, juste un peu trop fort. «Je suis celui qui l’a amené ici à Kogelo en 1988 ! J’ai pensé qu’il était important pour lui de revenir à la maison et de voir d’où venait sa famille – vous savez, ses racines».

Il convient d’ajouter que Malik Obama a été complice de l’homme qui a attaqué l’ambassade américaine au Soudan
Voir l’article : http://www.israel-flash.com/2013/05/obamaexclusif-son-frere-complice-de-lhomme-qui-a-attaque-lambassade-americaine-au-soudan/

 

Obama a menti sur sa famille

Quant à la position de Barack sur la relation avec son frère, eh bien, il ne dit pas grand-chose, mais Barack n’a pas fait preuve d’honnêteté quant à la  question de la proximité avec sa famille. L’année dernière, Barack a dû admettre [had to admit] qu’il était resté avec son oncle Onyango les premiers temps à Harvard. Préalablement à son admission, on avait dit au public  américain que Barack n’avait jamais rencontré son oncle. La responsable des relations avec la presse à la Maison Blanche, Jay Carney avait fourni une explication incroyable pour combler cette incohérence [very unbelievable explanation].

 

Onyango Obama : Barack menti à propos de ses contacts avec lui.

Un autre frère d’Obama – Mark Ndesanjo Obama – a également accusé le président de mentir au sujet de leur relation, après que Barack ait dit qu’ils ne s’étaient rencontrés qu’une seule une fois, sans doute lors de la visite présidentielle en Chine, fin 2009. [President’s visit to China in late 2009.] .Lors d’une interview avec Laura Ingraham, pour la National Review [National Review]Ndesdanjo insiste qu’ils se sont rencontrés à plusieurs reprises, depuis les années 1980:

«Je l’ai entendu dire cela, après notre rencontre à Pékin et je peux vous dire que j’en suis resté sidéré – je ne sais pas pourquoi il a dit cela», a déclaré Ndesandjo à Laura Ingraham, ajoutant qu’il avait rencontré le président à plusieurs reprises au cours des années et qu’il ne comprenait toujours pas la motivation de son affirmation. «Je pense qu’il était dans son rôle de président et n’était pas mon frère », a déclaré Ndesandjo.

Ok, donc selon Barack, il n’a rencontré son frère Mark qu’une fois et cette réunion a eu lieu en Chine, d’accord?

 Barack_Ndesanjo_China-

Barack et son frère Mark Ndesanjo Obama se sont rencontrés en Chine en 2009.

Si Barack n’a rencontré Mark qu’une fois (en Chine), comment peut-il expliquer cette photo de Mark à la Maison Blanche dix mois plus tôt, au milieu de ses visites à l’étranger lors de l’inauguration de Barack 

(Mark est encerclé et Malik est à l’extrême gauche) ?

 Mark_Ndesandjo_White_House-

Mark Ndesandjo Obama à la Maison Blanche pour l’investiture de Barack en 2009.

La question ici est que Barack n’est pas digne de confiance concernant ce qu’il veut bien divulguer quant aux relations qu’il entretient avec les membres de sa famille.

Une fois de plus, cela nous amène à sa relation avec Malik. Comment se fait-il que Malik a reçu les statuts 501 (c) (3)  pour sa Fondation Barack Hussein Obama [Barack H. Obama Foundation] en moins de 30 jours et qu’ils avaient été antidatés illégalement 38 mois plus tôt par Lois Lerner ? Si Barack avait quelque chose à voir là-dedans, ce serait un mensonge  aux yeux de l’histoire, s’il le niait. Pour boucler la boucle à ce sujet, la fondation de Malik est liée à l’État du Soudan qui soutient le terrorisme.

Comme nous l’avons déjà dit, Lois Lerner se verrait accorder l’immunité et serait contrainte de témoigner au sujet de la raison pour laquelle elle a  accordé une exonération d’impôt à un homme qui est lié au terrorisme et se trouve juste être le frère du président des États-Unis.

 

Si le chauffeur d’Oussama ben Laden a été reconnu coupable de soutien matériel au terrorisme, Malik ne devrait-il pas être mis en accusation [brought up on charges] pour son soutien à Omar al – Bashir, un terroriste de renommée mondiale ? Après tout, le gouvernement égyptien veut faire comparaître Malik Obama pour interrogatoire à ce sujet.

La Fondation Barack H. Obama dirigée par Malik Obama ( BHOF ) recueille des fonds et apparemment fournit un soutien matériel à des terroristes. S’IL VOUS PLAÎT FAITES UN DON POUR SAUVER LES CHRETIENS, POUR SAUVER DES VIES CHRETIENNES des mains de terroristes solidaires avec le Hamas. [PLEASE DONATE TO RESCUE CHRISTIANS TO SAVE CHRISTIAN LIVES

 

Par Walid Shoebat et Ben Barrack

Walid Shoebat 
Ancien membre des Frères musulmans
Aujourd’hui, journaliste et militant de la paix avec Israël

Source: www.europe-israel.org



Israel-Paléstine: Pour cause de gisements gaziers à Gaza !

Publié le 28/07/2014 à 10:46 par dafinemkomori
Israel-Paléstine: Pour cause de gisements gaziers à Gaza !

 La face cachée d'une guerre!

 

La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat hébreu de revendiquer les gisements gaziers? Le débat avait été lancé dès la découverte des gisements sous-marins au début de ce siècle, mais la nouvelle offensive de Tsahal relance la polémique.

 

Voici quelques jours, le ministre israélien de la Défense, Moshe Ya’alon, avait annoncé que l’opération militaire contre le Hamas s’étendrait "par tous les moyens à notre disposition… Le prix payé par l’organisation –le Hamas- sera très lourd". Mais, rapportait le Guardian du 9 juillet, dès 2007, juste avant l’opération militaire "Plomb Fondu" dirigée contre la bande de Gaza, le même Moshe Ya’alon s’inquiétait déjà d’une source de gaz naturel découverte en 2000 au large des côtes de Gaza. L’actuel ministre avait dit craindre, à l’époque, que cette source potentielle de revenus ne serve pas à aider à la construction d’un Etat palestinien, mais bien à financer des attaques terroristes contre Israël. Il avait alors évoqué la possibilité, pour le Hamas, d’utiliser ces fonds pour attaquer le Fatah: "Sans une opération militaire permettant de chasser le Hamas des postes de commande de Gaza, aucun forage ne peut débuter sans l’accord du mouvement islamistes radical ". L’opération Plomb Fondu n’avait, à l’époque, pas permis d’atteindre ses buts (éradiquer le Hamas), mais avait coûté la vie à près de 1400 Palestiniens dont 773 civil et 9 Israéliens (dont 3 civils).

Selon un spécialiste des enjeux énergétiques mondiaux que nous avons interrogé mais qui a voulu conservé l’anonymat, la découverte de champs gaziers au large de la bande de Gaza remonte à l’an 2000. Les campagnes de recherches assurées par British Gaz (BG) ont mené dans un premier temps à la découverte de gaz naturel au large de Gaza et, ensuite dans les zones offshore israélienne et chypriote.

A ce jour, à cause de la situation politique de la région, aucune des ressources de la zone de Gaza n’a pu être mise en exploitation. "Les conditions globale ne le permettent pas. BG a essayé de définir les règles d’exploitation, mais cela n’a jamais été possible et les tentatives ont été abandonnées il y a quelques années", nous a déclaré notre interlocuteur. En 2009, Jean-Michel Vernochet, journaliste et géopolitologue français déclarait dans une interview que "British Gaz s’est chargé des opérations et dispose d’un contrat d’exploitation de recherche de 25 ans." Ce contrat aurait été négocié avec les Palestiniens, puis renégocié avec l’Etat Israélien. Selon d’autres sources, des négociations auraient aussi eu lieu entre l’Autorité Palestinienne et le russe Gazprom pour développer le champ gazier de Gaza.

 

Du gaz pour renforcer la Palestine ou financer le Hamas ?

La seule certitude est que depuis la découverte en 2000 de ces ressources gazières, la guerre de l’énergie donne un nouveau visage au conflit dans un contexte où les besoins énergétiques d’Israël sont en croissance. On peut lire dans le Guardian que Mark Turner, fondateur de Research Journalism Initiative explique le siège de Gaza par l’ambition d’Israël d’éliminer la puissance du Hamas dans la bande de Gaza afin de "générer un climat politique permettant de mener à un accord sur le gaz". Cela passerait donc par la reprise du pouvoir du Fatah et de Abbas sur la bande de Gaza.

En 2012, le premier ministre Benjamin Netanyahu appelait aussi de ses vœux un accord sur le gaz de Gaza. Mais déjà à l’époque le Hamas, exclu des négociations, avait rejeté par avance la légitimité de cet éventuel accord qui n’est d’ailleurs jamais intervenu.

La position du ministre Ya'alon (du moins celle qu’il exprimait en 2007) est plus catégorique. Il craignait que, même dans la perspective d’une éradication du Hamas de la bande de Gaza, le contrôle par la Palestine de ses propres ressources de gaz n’augmente fondamentalement l’influence de l’Etat Palestinien.

Les gisements découverts constituent un élément géostratégique important. Et parmi eux les "Leviathan field” situés plus au nord, loin des côtes de Gaza. Les ressources sont estimées à près de 500 milliards de mètres cubes de gaz naturel. Un tel volume pourrait transformer Israël en exportateur net vers l’Europe, la Jordanie et l’Egypte.

Le problème est que ces dizaines de milliards de mètres cubes de gaz et 1,6 milliard de barils de pétrole se trouvent dans une zone marine frontalière que plusieurs pays se disputent: Israël le Liban et Chypres.

 

Tamar : l’indépendance énergétique d’Israël

Depuis un an (mars 2013) Israël peut compter sur des ressources gazières propres grâce à la mise en œuvre du champ de Tamar, situé dans la zone israélienne. Outre la consommation nationale, cette poche de gaz naturel va permettra à Israël d’exporter une partie de la production vers la Jordanie.

Israël ne dispose pas encore de ressources pétrolières, mais une campagne de recherche a débuté cet été sous la poche de gaz de Tamar dans l’espoir d’y trouver des gisements pétroliers.

Après des débats politiques, Israël pourrait ainsi exporter jusqu’à 60% de ses réserves, le solde servant à assurer ses propres besoins en gaz, nous a déclaré un spécialiste du commerce gazier mondial. Mais comme rien n’est simple, des scientifiques israéliens ont mis le gouvernement en garde contre l’insuffisance de ces ressources pour supporter à la fois sa consommation interne et ses exportations. Durant les prochaines décennies “Nous pensons que la consommation domestique en gaz naturel augmentera d’ici 2020 et qu’il ne faudrait pas exporter" peut-on lire dans le Guardian. Dans le même sens, Gary Luft – un conseiller de l’US Energy Security Council a pour sa part écrit dans le journal of Energy Security qu’Israël pourrait être confronté à une crise énergétique d’ici quelques années. Il incite Israël à diversifier ses sources d’approvisionnement.

Entre la volonté d’Israël d’assurer son indépendance énergétique et le scénario d’une guerre de défense qui servirait en réalité à s’attribuer le gaz offshore de Gaza, les spéculations vont bon train. L’auteur Jean-Michel Vernochet établit un parallèle avec le Golan qui, selon lui, est moins un promontoire aux atouts militaires qu’une vaste réserve d’eau. Raison de son intérêt stratégique pour Israël. Plus que jamais, l’énergie (et son contrôle) reste un pion essentiel du jeu d’échec diplomatique et militaire qui se joue au Moyen-Orient.

 

Jean-Claude Verset  -www.rtbf.be/info/monde

Comores: j'ai accepté de traiter l'Urgent avant l'Important!

Publié le 26/07/2014 à 21:39 par dafinemkomori
Comores: j'ai accepté de traiter l'Urgent avant l'Important!

  

«Je ne serai pas sur le terrain de jeu, je suis arbitre»!

 

 

«Pour être élu, il te faut un appareil politique, des moyens financiers et quelques amis de l’autre bord» ; disait le Général De gaule. Je totalisais tout cela, j’ai travaillé dur pour être dans les conditions exigibles et exigées.J’étais suffisamment disposé à affronter mes concurrents dansl’arène pour le combat des idées. Tout le monde me demandait d’ailleurs quand est ce que j’allais déclarer ma candidature. Je n’attendais qu’à être désigné officiellement par le Groupement idéologique qui est le mien. Surprise! C’est décidé autrement; je suis affecté ailleurs. Quand il a fallu désigner une personne pour gérer les élections, je suis nécessairement proposé par mes paires et retenu par le Président de l’Union des Comores, comme membre de la Commission Electorale Nationale Indépendante pour six ans.

 

Ce n’est pas par gaité de cœur ; c’est plutôt par militantisme et dévouement pour le pays et pour mon appareil social que je suis amené à concéder le maillot et les godasses de joueur pour endosser la tenue, le sifflet et les cartons bicolores de l’arbitre. « Mwana wa Scout, Tayari ». Ce n’est pas sans remords quand je pense que je ne suis plus libre d’émettre mes propres opinions ; que je ne peux plus prendre publiquement la parole pour les coups de gueules habituels et incessants. J’ai donc accepté de fermer boutique politico-social pour servir le pays en tant que juge libre des élections.

 

C’est une expérience que j’ai vécue en 2010 et dont j’ai partagée toute la richesse et la complexité avec le public par des articles de presse. Une repartie a été donnée ici, à ceux qui médisaient une mission mal soldée de ma part à la précédente CENI, quand presque les mêmes personnes qui m’ont désignées en ce temps-là, sont celles qui m’ont proposées en ces temps-ci. Je  tiens à remercier ces hautes personnalités nationales pour cette confiance renouvelée. Aux responsables du Groupement politico-social et au Président de l’Union des Comores, je leur sais bon gré. Je leur ai promis loyauté envers le pays d’abord et respect envers les personnes qu’elles sont ensuite. En 2010, J’ai beaucoup appris et j’espère être à la hauteur des nouvelles missions qui s’annoncent tout de même délicates, par le rajout d’un scrutin municipal pour la toute première fois dans le pays à des élections harmonisées législatives et cantonales en même temps.

 

A ceux qui avaient la frayeur de mon humble personne dans l’arène électorale, « à quelque chose malheur est bon ». Ils ont le terrain pour eux seuls. J'espère bien que seul le débat d'idées primera. Ils peuvent s’en réjouir et je leur garantie de l’équité dans mon arbitrage électoral.

Pour soutenir à mon niveau la Démocratie et la bonne marche des institutions nationales, il était important pour moi d'accepter l'urgent pour garantir l'important.

Je suis de ceux qui se demandent continuellement ce que l’on peut faire pour le pays, après que le pays ait fait de nous ce que nous sommes. La nation a donc choisi de m’investir dans des responsabilités beaucoup plus nobles bien qu’onéreuses. J’ai accepté de relever ce défi pour encore servir avec dévouement et loyauté le pays. Je ne doute pas de la loyauté et de l’abnégation de mes douze autres collègues de la Commission, qui feront qu’en commun, notre fermeté, notre solidarité et notre engagement réaliseront la tenue d’élections libres, transparentes et démocratique en novembre 2014 et en avril 2016.

 

 

Saïd MZE DAFINE



Report du Sommet: Déclaration Officielle de la COI

Publié le 26/07/2014 à 11:46 par dafinemkomori
Report du Sommet: Déclaration Officielle de la COI

COMMUNIQUE DE LA COI

 

 En signe de solidarité avec la France,  le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la COI est reporté

 


 Le 25 juillet 2014, Moroni, Union des Comores – Le IVème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission de l’océan Indien (COI), prévu de se tenir le 26 juillet à Moroni, est reporté. Ce renvoi a été décidé compte tenu de l’émoi suscité par la catastrophe du vol Air Algérie, faisant plus de 116 victimes dont 51 Français.

 
Le président de la République Française, S.E.M. François Hollande, a informé le président de la République des Comores, S.E.M. Ikililou Dhoinine, hôte du Sommet, de la nécessité de reporter sa participation au Sommet et son déplacement dans l’océan Indien. Comprenant cette nécessité  et après consultation avec ses pairs, le président S.E.M. Ikililou Dhoinine a décidé de reporter le IVème Sommet de la COI. 


 Cette décision a été communiquée lors d’une réunion d’information, ce vendredi 25 juillet, par S.E.M El Anrif Said Hassane, ministre des Relations extérieures et de la Coopération de l’Union des Comores. "La France, membre de notre organisation régionale, et partenaire privilégié de nos pays, a été durement touchée par cette catastrophe aérienne. C’est pourquoi, en signe de solidarité, la décision a été prise de reporter le IVème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement", a annoncé le ministre comorien.  
  

 La ministre des Affaires étrangères de la République de Madagascar et présidente du Conseil de la COI, S.E. Mme Arisoa Lala Razafitrimo, a souligné la vive émotion qu’a suscité la catastrophe aérienne et l’esprit de cohésion qui préside aux relations des pays membres de la COI.  
  

 Le Secrétaire général de la COI, S.E.M. Jean Claude de l’Estrac, a rencontré le président de l’Union des Comores, S.E.M. Ikililou Dhoinine, peu avant la réunion d’information à laquelle ont participé l’ensemble des chefs de délégation des pays membres. Il a indiqué le souhait exprimé par le président de l’Union des Comores de réunir les chefs d’Etat et de gouvernement en Sommet dans le courant du mois d’août. La date exacte du report de l’évènement doit encore être discutée et agréée par tous les pays membres.  
  

 Le ministre mauricien des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international, S.E. Dr Arvin Boolell, et son homologue des Seychelles, S.E.M. Jean Paul Adam, ont également fait part de la sympathie de leur gouvernement respectif et salué les efforts consentis par l’Union des Comores pour l’organisation de cet événement. En effet, les autorités comoriennes ont déployé  des efforts conséquents et hautement appréciés pour faire de la rencontre prévue un succès. L’ensemble du travail accompli par l’Union des Comores servira utilement le Sommet qui se tiendra ultérieurement. 
  

 S.E. Mme Claudine Ledoux, Ambassadeur déléguée à la Coopération dans la zone de l’océan Indien, représentant la Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie de la République Française, a remercié les représentants des pays membres de la COI pour les "paroles de réconfort" et la compréhension, de tous, de la décision du président S.E.M François Hollande de reporter sa visite dans l’océan Indien et la tenue du Sommet. "La COI, c’est une famille. Quand l’un d’entre nous est blessé, c’est tout le monde qui souffre", a déclaré S.E. Mme Ledoux précisant que "la solidarité qui nous unit nous permet de traverser des épreuves  et de relever aussi les défis de notre avenir"

 Vendredi 25 Juillet 2014 - 12:30

 

 

Portrait des chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission de l’Océan Indien

 

 

 

Comores : Ikililou Dhoinine

Ikililou Dhoinine, né le 14 août 1962 à Djoiezi, a fréquenté les Écoles primaires de Djoiezi et de Fomboni, le Collège rural et le Lycée de Fomboni. Il obtient son Baccalauréat scientifique en 1986 et s’inscrit au Département de Mathématiques et Sciences de l’École Nationale d’Enseignement supérieur (ÉNES) de Mvouni, en Grande-Comore pour une année, avant d’obtenir une bourse d’études. Il poursuit ses études à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en Guinée.
L’enfant de Djoiezi obtient le diplôme de préparateur en pharmacie en décembre 1994 à l’Université de Conakry. En 1994, il obtient le poste de responsable de la fabrication de médicaments à la Pharmacie Nationale Autonome des Comores (PNAC, à Moroni).
Responsable des pharmaciens remplaçants à la pharmacie de la Corniche de Moroni, il exerce cette fonction jusqu’en 2004. Le 26 mai 2006, Ikililou Dhoinine devient Vice-président de l’Union des Comores. De 2006 à 2009, il occupe la fonction de Vice-président chargé du ministère de la Santé, de la Solidarité et de la Promotion du Genre et celle de président du Comité de Coordination et de Mécanisme (CCM). De 2009 à début 2010, il est nommé Vice-président chargé du ministère des Finances, du Budget et de l’Entreprenariat féminin. Le 26 décembre 2010, Ikililou Dhoinine est élu à la magistrature suprême devenant ainsi le premier Mohélien à diriger le pays.

 

France/Réunion : François Hollande

Né en 1954 à Rouen (Seine-Maritime), François Hollande fêtera le 12 aout prochain, ses 60 ans. Son père, médecin de carrière ORL, est propriétaire d’une clinique à Rouen avant de se convertir dans l’immobilier à Neuilly-sur-Seine. Sa mère, décédée en 2009, était une assistance sociale et catholique de gauche. Après 30 ans d’union libre avec Ségolène Royal, candidate malheureuse aux élections présidentielles de 2007 et avec laquelle il a eu quatre enfants, ces derniers se séparent en 2007. Diplômé des plus grandes écoles de France notamment HEC, Science Po et l’ENA, François Hollande rejoint le Parti Socialiste dès 1979. En 1981, il devient chargé de mission à l’Elysée à l’issu de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République. Elu en 1988 député de Corrèze, il perd son mandat en 1993 avant de cumuler deux mandats en 1997, député et Premier secrétaire du Parti Socialiste jusqu’en 2008 où il ravit à l’UMP, la présidence du Conseil général de la Corrèze.
Investit comme candidat du PS le 22 octobre 2011 et des Radicaux de gauche aux élections présidentielles, il sera élu président de la République le 6 mai 2012 à l’issue d’un deuxième tour en devançant Nicolas Sarkozy. François Hollande est le premier président Français célibataire.

 

Seychelles : James Alix Michel

Né en 1944 sur l’île de Mahé, James Alix Michel commence sa carrière professionnelle en tant qu’instituteur. Il s’est reconverti dans le tourisme, une activité lucrative après la construction de l’aéroport internationale dans cette île en 1971. Sa carrière politique, James Alix Michel la passera au coté de France-Albert René après le coup d’Etat pacifique qui le porte au pouvoir, le 5 juin 1977. Il occupera des fonctions ministérielles plus importantes comme celles de l’Economie. En 1996, il est nommé Vice-président de France-Albert René et lui succédera le 14 avril 2004. Candidat du Front Progressiste du Peuple des Seychelles, il est élu au premier tour des élections présidentielles des 29, 28 et 30 juillet 2006. James Alix Michel sera réélu aux élections présidentielles des 19, 20 et 221 mai 2011.

 

Madagascar : Hery Rajaonarimampianina

Hery Rajaonarimampianina est né le 6 novembre 1958 à Antsofi¬nondry. Il a une carrière professionnelle remplie en tant qu’universitaire et Directeur de l’Institut National des Sciences Comptables de l’Administration d’Entreprises (INSCAE), poste qu’il occupe jusqu’en 1995, tout en exerçant sa profession d’expert-comptable. En 2009, Hery Rajaonarimampianina intègre un gouvernement issu d’un coup d’État en qualité de ministre des Finances et du Budget. Il doit composer sans le soutien de la communauté internationale qui a été retiré au pays en raison de l’illégitimité de ce gouvernement, le tout dans un contexte économique mondial dégradé. Pendant quatre ans, il réussit à contenir l’inflation et à maintenir la stabilité de l’Ariary, l’unité monétaire malgache. Son administration paye également en temps et en heure les traitements des fonctionnaires et des agents de l’État en réduisant par exemple de 90 % le budget de l’agriculture dans un pays qui compte 80 % de paysans. Il contribue à résoudre les crises sociales à répétition, liées au contexte économique de la Grande Île, dans les universités (enseignants, étudiants, personnels techniques), les milieux hospitaliers (médecins, paramédicaux) ou encore chez les agents des douanes. Il sera élu à la présidence de la République le 17 janvier 2014 et investit le 25 janvier 2014 à Mahamasina en présence de son adversaire qui a reconnu sa défaite quelques jours plus tôt.

 

Maurice : Navinchandra Ramgoolam

Né le 13 juillet 1947, Navinchandra Ramgoolam est le fils du « père de l’indépendance » mauricienne, Sir Seewoosagur Ramgoolam. Il était déjà Premier ministre de 1995 à 2000. Il bat le Mouvement militant mauricien de Paul Bérenger lors des législatives du 3 juillet 2005. Navin Ramgoolam fut élevé au rang de Grand officier de la Légion d’honneur par le président de la République Française Jacques Chirac lors de sa visite en France en mars 2006. Lors des élections législatives du 5 mai 2010, l’Alliance pour l’Avenir qu’il dirigeait a obtenu 41 des 62 sièges en jeu. Le 11 mai, il a été reconduit à ses fonctions de Premier ministre. Il est considéré par beaucoup de mauriciens comme le père de la renaissance de cette île la plus avancée économiquement de la Commission de l’Océan Indien. D’ailleurs, l’Aéroport Internationale, la plus grande et la plus moderne de la région, porte son nom.

 

Rassemblés par Maoulida Mbaé 

Comores-Paludisme: Zéro cas autochtone à la fin de 2017

Publié le 26/07/2014 à 08:14 par dafinemkomori

 

 

Les Comores dans la bonne voie

 

 

 

 

 

Depuis le lundi 14 juillet 2014, des experts nationaux et internationaux du paludisme sont en conclave dans la salle de conférences de l’hôtel des Arcades de Moroni. Au menu, la Revue à mi-parcours du Plan Stratégique National de lutte contre le paludisme. Y prennent part des experts du Bureau régional Afrique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’Institut Pasteur de Madagascar, de la Coopération Française, du bureau de l’OMS de Madagascar et des Comores. De nombreux experts nationaux du Programme National de Lutte contre le paludisme, du Ministère de la santé, de l’Instance National de Coordination, de l’Université des Comores, de la Commission Nationale des droit de l’homme et des libertés et des ONG (ASCOBEF, CEDAC, Ngo’Shawo) œuvrant dans la lutte contre le paludisme.

 

Au menu, l’évaluation des progrès des actions antipaludiques réalisées et leurs performances. La revue a montré que l’amélioration du traitement des malades, l’augmentation de la couverture en moustiquaires imprégnées d’insecticides, les pulvérisations intradomiciliaires et le traitement de masse ont visiblement contribué à faire reculer la mortalité et la morbidité dues a cette maladie dans l’ensemble du pays. Le pays se trouve à la croisée des chemins. En effet, les experts considèrent que les îles de Mohéli et d’Anjouan sont en situation de pré élimination puisque le nombre de cas de paludisme recensés au cours de ces derniers mois sont proches du zéro. La Grande Comore est considéré en situation de contrôle car de nombreux cas autochtones subsistent encore.

Les résultats ainsi obtenus démontrent des performances appréciables du Programme de Lutte contre le Paludisme mais soulignent toutefois l’importance des efforts à accomplir au cours des prochaines années pour atteindre l’objectif d’éradication du Paludisme aux Comores. La vision des Comores est l’élimination du Paludisme à l’horizon 2020, avec l’objectif d’atteindre 0 cas autochtone à la fin de 2017. L’élimination du Paludisme étant définie par l’OMS comme l’interruption de la transmission du Paludisme par des moustiques locaux dans une zone géographique définie, vise à atteindre zéro cas de Paludisme transmis localement, tout en reconnaissant que les cas importés pourront continuer à être observés en provenance de pays encore impaludés. A cet effet, les Comores doivent encore renforcer le Programme National de Lutte contre le paludisme et surtout la surveillance épidémiologique.

Les orientations stratégiques clés proposées visent à faire passer le pays de la transition de la stratégie de contrôle actuelle vers une stratégie d’élimination adaptée. Il considère également le contexte dans lequel cette réorientation va se produire et propose des moyens par lesquels les opportunités et les contraintes de ces facteurs externes peuvent être gérées pour atteindre la vision retenue de l’élimination. Cette dernière s’inscrit dans le cadre des efforts internationaux visant à faire reculer le Paludisme et parvenir à son élimination partout où cela est techniquement faisable.

Les Comores, de par leur situation géographique et climatique, et compte tenu des résultats enregistrés très encourageants obtenus à travers son programme de lutte au cours de ces dernières années, constitue un pays où l’élimination est parfaitement possible. C’est pour cela que les experts réunis à l’Hôtel les Arcade tablent sur un renforcement des capacités institutionnelles, techniques et managériales du PNLP à tous les niveaux, pour mettre en œuvre les actions retenues.

Une action spécifique est aussi retenue pour la population à risque en mettant à disposition des moyens efficaces de prévention du paludisme. Un système de surveillance épidémiologique, de suivi et évaluation est envisagé. La réussite de ce programme visant l’élimination reste tributaire de la mise à disposition de moyens financiers et humaines conséquents de la part de l’Etat Comorien mais également des partenaires au développement.

Pour l’heure, le Fonds Mondial s’est prononcé pour un appui pouvant aller jusqu’en 2017. Le gouvernement doit prendre son bâton de Pèlerin pour réunir les fonds complémentaires pour que notre pays puisse se débarrasser de ce fléau et pouvoir entrer dans le cercle fermé des pays sans paludisme (Maurice, La Réunion) et pour attirer ainsi les touristes du monde entier.

 

Mmagaza - Lgzt

Comores : Le 4ème sommet de la COI à Moroni, annulé !

Publié le 25/07/2014 à 09:37 par dafinemkomori
Comores : Le 4ème sommet de la COI à Moroni, annulé !

 

Moroni comme un sou neuf mais  Hollande pose un œuf

 

Depuis jeudi, où un vol de l’Air Algérie qui avait à son bord 116 passagers dont 51 français est porté disparu, le Président Hollande a perturbé son agenda. Son déplacement dans l’Océan Indien pour le 4ème Sommet de la Commission de l’Océan Indien devant se tenir aux Comores est reporté.

 

Depuis, des tractations se faisaient entre les  représentants  des Délégations des pays Madagascar, Seychelles, Maurice,  déjà présentes à Moroni et celles de La Reunion, par l'aritrage des Comores. Une réunion d’urgence a été convoquée ce vendredi matin aux Ministère des Relations Extérieures, pour apprécier la situation et prendre la décision appropriée. La résolution prise à l'issu de cette réunion est plus confuse que la situation elle même : "Le Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements des pays de la Commission de l’Océan Indien prévu au 26 juillet 2014 à Moroni, est reporté à une date ultérieure" selon le Mauricien Jean Claude de l'Estrac, il pourrait se tenir fin aout. Ceci est forcément lié à l’annonce qu’a faite le président Hollande en début de soirée du jeudi : « Je resterai donc ici à Paris tout le temps nécessaire. J'ai décidé de reporter le déplacement que je devais effectuer à La Réunion, à Mayotte et aux Comores ».

 

L’observateur politique aurait cru à un report de son déplacement à l’Océan Indien  mais pas à un report du sommet de la Commission de l’Océan Indien, composé de 5 Chefs d’Etats et de Gouvernements, dont le français qui représente La Réunion dans ce grand groupement régional.

 

Moroni était tout de même prête à accueillir  en fanfare ce sommet. La capitale de l’Union des Comores est embellie dans plusieurs recoins ; quelques infrastructures sont mises aux normes. La circulation a été régulée par un communiqué de la Gendarmerie Nationale ; des mesures protocolaires et de sécurité ont été prises et la population s'appretait bien qu'avec deux opinions qui s'opposaient à accueillir le président français.

Moroni maintiendra t – elle sa beauté et son apprêtement jusqu’à la prochaine date qui n’est même pas encore fixée ?

 

Ahamda A. Ibouroi

COMORES - KARIDJAPVENDZA


 

Avion Air Algérie: Hollande reporte son voyage à La Réunion

Publié le 24/07/2014 à 19:28 par dafinemkomori
Avion Air Algérie: Hollande reporte son voyage à La Réunion

                   Hollande reporte son voyage à La Réunion, dans l'océan Indien et à Mayotte. (Capture d'écran )

 

 

EN DIRECT - Suivez minute par minute sur leJDD.fr les derniers évènements liés à la disparition du vol d'Air Algérie reliant Ouagadougou et Alger avec à son bord 119 passagers dont 50 Français.

 

 

18h45 : Hollande reporte son voyage à La Réunion, dans l'océan Indien et à Mayotte

François Hollande a annoncé qu'il reportait son déplacement prévu à La Réunion, à Mayotte et aux Comores. "Je resterai donc ici à Paris tout le temps nécessaire. J'ai décidé de reporter le déplacement que je devais effectuer à La Réunion, à Mayotte et aux Comores", a déclaré le chef de l'Etat à l'issue d'une réunion de crise. François Hollande devait entamer vendredi à La Réunion une tournée de 72 heures dans l'océan Indien.

 

18h10 : Enquête à Paris pour "homicides involontaires"

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour "homicides involontaires" après le possible crash d'un avion d'Air Algérie qui a disparu au Mali et à bord duquel se trouvaient au moins 116 personnes, dont 51 passagers français, a indiqué à l'AFP une source judiciaire.

 

18h00 : l'avion était "en bon état"

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a examiné "il y a deux ou trois jours" le McDonnell 83 disparu. Il était "en bon état" a précisé son directeur général, Patrick Gandil. "Nous le connaissons, il est passé en France, à Marseille, il y a deux ou trois jours. Nous l'avons examiné et nous n'avons quasiment rien trouvé, il (était) vraiment en bon état", a-t-il déclaré, à quelques journalistes devant le siège parisien de la DGAC.

 

17h10 : Pellerin va être dépêchée sur place

La secrétaire d’État Fleur Pellerin se rendra "dans les heures qui viennent dans la région", a précisé Lauren Fabius.

 

17h00 : des passagers attendus à Lyon

Quatorze passagers du vol AH 5017, don la nationalité n'a pas été précisée, devaient arriver à l'aéroport Lyon-Saint-Exupéry vers midi a-t-on appris auprès de la préfecture du Rhône.

 

16h43 : Fabius : "L'avion s'est probablement écrasé autour de la région de Gao".

Pour l'instant, aucune trace de l'appareil n'a été retrouvée, a insisté Laurent Fabius lors d'un point presse.

 

16h14 : Réunion à l'Elysée à 17h

L'Elysée a annoncé jeudi que le Président de la République tiendra une réunion à 17h à l'Elysée suite à la disparition de l’avion d’Air Algérie, en présence du Premier ministre, Manuel Valls, du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve,  et du secrétaire d’Etat aux Transports, à la Mer et à la Pêche, Frédéric Cuvillier.

 

16h12 : 400 appels déjà reçus par la cellule crise de Quai d'Orsay

Fabius devrait s'exprimer d'ici 5 mn sur l'avion disparu, 400 appels déjà reçus au num d'urgence du Quai d'Orsay @LCI

— Renaud Pila (@renaudpila) July 24, 2014

 

15h54 : La liste des passagers à bord

15h45 : François Hollande décale son départ vers la Réunion

#Hollande décale son départ de Orly pour la Réunion de deux heures. Pas de décollage avant 19 heures. Si décollage... #AirAlgerie #AH5017

— eric hacquemand (@erichacquemand) July 24, 2014

 

15h34 : Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, doit s'exprimer dans 30 minutes selon BFM

Prise de parole de Laurent Fabius vers 16h info @apollineWakeUp

— Jeremy Trottin (@Jeremytrottin) July 24, 2014

 

15h32 : 116 passagers à bord du vol AH5017

L'avion d'Air Algérie qui a disparu jeudi au dessus de Gao, dans le Nord du Mali, transportait 116 passagers, dont 51 Français et 26 Burkinabés, a annoncé la radio algérienne. "Il y avait 51 Français, 26 Burkinabés, sept Algériens" mais aussi des Libanais, des Canadiens, des Ukrainiens, des Espagnols et des Luxembourgeois, a précisé la radio algérienne en citant un responsable de l'aviation civile.

 

15h15 : L'avion disparu avait été utilisé par le Real Madrid

Selon le journal espagnol Marca, l'avion disparu était celui loué par le Real Madrid entre 2007 et 2009. Le club l'avait baptisé "La Flèche".

15h10 : Cinq Canadiens à bord

Selon Radio Canada,cinq Canadiens comptent parmi les passagers de l'appareil disparu. 

 

15h05 : Sept passagers devaient se rendre à Marseille

Sept passagers du vol d'Air Algérie AH 5017, dont le contact a été perdu jeudi, devaient prendre une correspondance pour se rendre à Marseille, a fait savoir la police aux frontières à l'AFP. Leur nationalité n'a pas été encore précisée. Ils appartiennent à trois familles. Leurs proches étaient accueillis jeudi après-midi dans le salon d'honneur de l'aéroport de Marseille-Marignane.

 
15h02 : Un responsable malien confirme à l'AFP qu'il y aurait environ 50 Français à bord 15h00 : Selon un responsable algérien, l'avion s'est écrasé

L'avion d'Air Algérie reliant Ouagadougou à Alger s'est écrasé , a confirmé un responsable algérien de l'aviation civile algérienne, cité par Reuters. 

 

14h35 : Mise en place de cellule de crise

Les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et Marseille ont activé une cellule de crise, après la disparition de l'avion d'Air Algérie, a fait savoir la direction générale de l'aviation civile (DGAC)

 

14h30 : Des mirages Français partent à la recherche de l'appareil

Deux mirages 2000 Français basés en Afrique vont mener des recherches pour localiser l'appareil, précise l'armée français citée par Reuters. Ils vont mener des recherches entre le dernier point connuet la trajectoire probable de l'appareil", a précisé à l'agence le colonel Gilles Jaron, porte-parole des armées françaises.

 
14h15 : L'avion a disparu dans la région de Gao au Mali

Selon un communiqué d'Air Algérie, "les services de navigation aérienne ont eu leur dernier contact avec le vol AH 5017 assurant la liaison Ouagadougou-Alger ce jour 24 juillet à 1 heure 55 minutes GMT, soit 50 minutes après son décollage". Le contact avec l'avion d'Air Algérie a été perdu dans le nord du Mali,  dans la région de Gao, a précisé une source officielle malienne. "L'avion n'était pas loin de la frontière algérienne quand on a demandé à l'équipage de se dérouter à cause d'une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion assurant la liaison Alger-Bamako", a précisé une source d'Air Algérie souhaitant conserver l'anonymat. "Le signal a été perdu après le changement de cap", a-t-elle insisté

 
14h : 50 Français à bord de l'avion, selon Air Algérie

FLASH INFOS : AH5017 :  50 Français a bord.

— Air Algérie (@Air_Algerie) 24 Juillet 2014

Jeudi , Air Algérie a perdu le contact avec un de ses appareils reliant Ouagadougou et Alger, 50 minutes après son décollage de la capitale du Burkina Faso. L'appareil transportait 119 passagers de plusieurs nationalités. L'appareil est un McDouglas MD83 affrété par Air Algérie auprès de la compagnie espagnole Swiftair. Les six membres d'équipage sont espagnols. Le secrétaire d’État français aux Transports, Frédéric Cuvillier a indiqué qu'il y a "vraisemblablement" des Français et "en nombre", à bord de ce vol d'Air Algérie AH 5017. Parmi les passagers, deux pilotes de la compagnie algérienne étaient à bord, ont assuré des proches de l'un d'entre eux. 

 

Comores: le sommet du sommet est creux

Publié le 24/07/2014 à 18:36 par dafinemkomori
Comores: le sommet du sommet est creux

Territoire occupé

 


Il est dit, proclamé, affiché, dans les officines autorisées, qu’aucune issue hors de la France n’est possible pour nous, petits confettis de l’empire. A force, nous nous sommes habitués à ce principe d’une impasse arpentée dans un état de demi-sommeil. L’impasse de la soumission souveraine. Il n’est même plus question d’espérer un changement dans nos imaginaires. Nous sommes devenus quasi amorphes, en matière de perspectives.



Comme une chape de plomb, la raison du plus fort est parvenue à réduire les habitants de cet espace géographique à rien. Comme un rien ou comme une chose morte, le pays a fini par se confondre avec le nom que cette même France nous a bricolé dans l’histoire. Les élites comoriennes, la peur au ventre, se sont rangées de la bataille, à force. Est chimérique désormais celui qui pense à l’intégrité retrouvée de ce pays. Ce que veut la France, nous le savons. Ce que souhaitent les Comoriens, nous sommes très peu nombreux à le défendre, aux endroits où l’éthique de la relation entre les peuples l’exige.

Nos hommes politiques paraissent fabriqués de toutes pièces pour cogérer une crise de dépendance, dont les contours sont tracés depuis le lointain, avec des limites territoriales bien déterminées, et une tragédie Balladur, sans égal dans l’histoire, venant clore tout débat. Fini le temps, où l’on pouvait nommer l’indécence de nos actes de collaboration avec une nation, qui, quarante années durant, n’a fait que se bâtir une image de puissance oppressante dans l’intimité de nos cases. Rares sont ceux qui nomment les racines perverses de cette relation, prolongeant le feuilleton colonial.

La conscience populaire raconte qu’un jour, deux pêcheurs, s’en allant dans ce pays, entre Anjouan et Mayotte, se sont laissé arraisonner par un bateau de la police française aux frontières. L’équipage de ce dernier leur fit comprendre, de manière maladroite, sans doute, mais en bon français, qu’ils naviguaient en «territoire occupé». Les deux pêcheurs rebroussèrent alors chemin, mais au bout d’un moment, le plus vieux, qui ne parlait pas le shizungu, redemanda au plus jeune, qui, lui, avait saisi le propos des policiers : «Ce mot étrange, “occupé”, est-il dans le droit des hommes ? Et les poissons, qui vivent dans ces eaux, est-ce qu’ils sont au courant ?» Si j’avais quelque chose à demander au président français, puisque ce n’est pas au mien à qui je dois m’adresser, désormais, c’est de mettre fin, sans discussion, à l’absurdité de la non-circulation de mes concitoyens entre ces îles.

C’est une honte que de rendre clandestin le Comorien en son pays. Une honte française. Et que l’on ne me parle pas du pain français volé au cousin mahorais ! Les lois françaises sont assez efficaces pour éviter des tas de malentendus, dont celui-là. Nous sommes en 2014, et non en 1974 ! Je ne vais pas refaire un cours d’histoire. Les Etats de la Coi, aujourd’hui, sont à Moroni devant un phénomène de fait accompli.

Il fut un temps, cependant, où nous cultivions une solidarité de voisinage. Ce qui m’autorise à redemander à nos cousins malgaches, seychellois, réunionnais et mauriciens. Est-il normal que l’on devienne clandestin en sa propre terre ? Le commun de nos destins pliés ou repliés, y compris celui de la France dans ces eaux indianocéanes, ne peut se transformer sans une réponse définitive à cette question.

Il y aurait un mensonge à croire qu’une nation européenne trouve sa place en nos instances régionales, en continuant d’occuper un territoire, d’humilier un peuple, et de contribuer à la mort de milliers de personnes, en leur pays. Je n’ai rien de vindicatif, ni de militant dans mon propos, je veux juste dire ce qui est. L’humanité vaincue en nous…



Soeuf Elbadawi,Auteur et artiste

Source:Alwatwan

Sommet COI: Hollande confirme sa présence dans la zone

Publié le 24/07/2014 à 18:02 par dafinemkomori
Sommet COI: Hollande confirme sa présence dans la zone

Avion Air Algérie: Hollande organise une réunion ministérielle à l'Elysée

 
          

Une cinquantaine de passagers français se trouvaient à bord de l'avion affrété par Air Algérie. 

François Hollande a convoqué une réunion ministérielle à l'Elysée jeudi à 17 h après la disparition au-dessus du Mali d'un avion d'Air Algérie à bord duquel se trouvaient de nombreux Français, a annoncé la présidence dans un communiqué. Le Premier ministre Manuel Valls, ainsi que les ministres concernés Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense), Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Frédéric Cuvillier (secrétaire d'Etat aux Transports) sont conviés à cette réunion, a précisé l'Elysée.

 

116 passagers, parmi lesquels 51 Français

Le chef de l'Etat a par conséquent décidé de décaler d'"au moins deux heures" son départ pour La Réunion, initialement prévu jeudi à 17H20, a-t-on aussi indiqué de même source. L'Elysée n'a donné aucune précision sur le nombre de Français à bord de l'appareil, ni sur les circonstances de la disparition de l'avion. L'avion d'Air Algérie, qui effectuait la liaison Ouagadougou-Alger, a disparu jeudi au-dessus de Gao dans le Nord Mali. Il transportait 116 passagers, parmi lesquels 51 Français.

Des cellules de crises ont été activées à Paris à la direction générale de l'aviation civile (DGAC) et au ministère des Affaires étrangères, ainsi qu'à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et à celui de Marseille. M. Hollande doit entamer vendredi à La Réunion une tournée de 72 heures dans l'océan Indien qui le conduira ensuite aux Comores pour un sommet régional, puis à Mayotte, devenu le 101e département français en 2011.

 

AFP 

Source: www.midilibre.fr

http://www.midilibre.fr/2014/07/24/avion-air-algerie-hollande-organise-une-reunion-ministerielle-a-l-elysee,1029474.php

Comores: M. Sambi toujours et encore tarhi !

Publié le 24/07/2014 à 11:12 par dafinemkomori

 

 

 

Sambi, mécontent du gouverneur Anissi


 

 

 

Le Gouverneur Anissi Chamssidine est resté jusqu’ici fidèle à l’ex rais Ahmed Abdallah Sambi. L’ex-président regrette ces deniers temps, une « indépendance politique » de l’exécutif d’Anjouan et souhaiterait même qu’Anissi se sépare de tous ses collaborateurs n’appartenant pas au parti JUWA. Le locataire de Dar-Najah ne bronche pas pour autant et continue dans son élan d’ouverture.

 

Il était le président mal servi, il est aujourd’hui le ténor trahi. Sambi, président du parti JUWA et premier opposant autoproclamé du régime Ikililou, pourrait aussi divorcer d’avec son mentor qu’il a fait élire à la tête de l’exécutif d’Anjouan. Il exige les têtes de certains de ses collaborateurs.

« Plus on s’approche des échéances électorales, plus les entretiens musclés entre Sambi et Anissi se multiplient », a confié à La Gazette des Comores, un proche du cabinet du gouverneur d’Anjouan. « La rupture tant attendue est proche et le spectacle sera au rendez-vous » a assuré notre source. L’ex président Sambi s’oppose au maintien des hommes qui ne sont pas du parti JUWA à Dar Najah et à leur nomination à des postes clés.

« Sambi a déjà fait comprendre à ses proches que l’influence exercée par le commissaire aux finances, l’intérimaire permanent du gouverneur, est un danger », affirme le collaborateur d’Anissi. L’ex Rais estime que le commissaire aurait même poussé le gouverneur d’Anjouan à s’ouvrir aux ex-séparatistes et à renforcer des relations avec le président Ikililou, le "traître" qu’il a "maudit" ces derniers mois.

Le directeur des impôts serait aussi dans le viseur de Sambi. « L’ex-président pense qu’il est celui qui encourage l’indépendance politique d’Anissi » a renchéri notre source qui suit au jour le jour l’évolution du climat tendu entre les « deux amis ».

Dimanche dernier, lors d’une réunion du comité politique du parti JUWA à Mutsamudu, le président est revenu à la charge devant le gouverneur. « Anissi a toujours été clair. Il est le gouverneur d’Anjouan. Il n’a pas vocation à gouverner qu’avec des sympathisants du parti. C’est un homme ouvert qui n’hésite pas à solliciter ceux qui peuvent apporter quelque chose à son pouvoir », a poursuivi le collaborateur de l’exécutif d’Anjouan.

Le locataire de Dar Najah serait même allé plus loin en évoquant même la possibilité de s’allier avec les ex-séparatistes s’il le juge nécessaire. Homme de valeur et de principe qu’il est, Anissi pourrait bien claquer la porte au parti JUWA. A ce jour, Dar Najah ne voit pas d’un bon œil la candidature déjà annoncée par son directeur de cabinet, Ahmed Jaffar, pour le succéder. Mais Anissi n’a pas renoncé à un second mandat et craint d’être écarté par Sambi comme, ce fut le cas pour Moussa Toyb. Ahmed Jaffar a déjà annoncé son intention de briguer la tête de l’île.

 

A.A. Hamdi - Hzk Presse


DERNIERS ARTICLES :
International: Obama, le Hamas et le Monde
Le frère d’Obama rejoint le Hamas et déclare: «Jérusalem est à nous; nous arrivons»                                                                                       
Israel-Paléstine: Pour cause de gisements gaziers à Gaza !
 La face cachée d'une guerre!   La guerre de Gaza cache-t-elle, derrière un alibi militaire, la volonté israélienne de reprendre une zone géographique permettant à l’Etat
Comores: j'ai accepté de traiter l'Urgent avant l'Important!
   «Je ne serai pas sur le terrain de jeu, je suis arbitre»!     «Pour être élu, il te faut un appareil politique, des moyens financiers et quelques amis de l’autre bord»
Report du Sommet: Déclaration Officielle de la COI
COMMUNIQUE DE LA COI    En signe de solidarité avec la France,  le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la COI est reporté    Le 25 juillet 2014, Moroni, Union d
Comores-Paludisme: Zéro cas autochtone à la fin de 2017
    Les Comores dans la bonne voie           Depuis le lundi 14 juillet 2014, des experts nationaux et internationaux du paludisme sont en conclave dans la salle de confé
forum