COMORES - KARIDJAPVENDZA
Rien ne sert de courrir,il faut partir à point.Ko kali kali litso hutswa ko male male yatsona ntsa.

Thèmes

affiche amis amour annonce argent article background bonne brève cadre cadres

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Actualités Comores et Monde (539)
· Assalam anleykum!!! (1257)
· Billets d'humeur (40)
· Blague à part (51)
· Chronique sur Qui est Qui (34)
· Crash A 310 de Yemenia : (45)
· Dialogue Inter Institutions (10)
· Dossier à classer au cas par cas (3)
· Elections Harmonisées 26 Déc 2010 (111)
· Entre l'Union et les Iles des Comores (25)
· Femme, je vous aime. (13)
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja (19)
· Général Salimou Mohamed Amiri (121)
· Gouvernements (16)
· Le panier de délices (10)
· Législatives 2009 (38)
· Les Comores en Images (21)
· Libre opinion (345)
· Sports Jeunesse et Culture (127)
· Trois Questions à:... (32)

Rechercher
Derniers commentaires

a votre attention : credit finance bonjo ur dans la paix du christ nous vous contactons au sujet de notre
Par ofrfre-de-credit, le 22.09.2014

président par accident ,il a perdu les allemands ,les italiens ,et les anglais fabriquent des machines par
Par Mlendje+, le 22.09.2014

le pilote commanda ikililou dhoinine des armées et armes décrets . le pilote dr en pharmacie après l'industri
Par Mlendje+, le 22.09.2014

quels sont les origines de ces 5 personnes ? pourquoi y a pas des anjouanais ni ...
Par moina, le 22.09.2014

il fallait écrire reconvoqué, pour être re reconvoqué encore. ces élections j'ai l'impression qu'elles n'auron
Par Moussa, le 22.09.2014

Voir plus

Articles les plus lus

· Mondial 2014: Cristiano Ronaldo bombarde Israël !
· Comores: A l'heure de la pierre taillée par un ordinateur!
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja - Episode 4.
· J.O-2012: Un journaliste de TF1 écorche les Comores
· Feuilleton DAFINE - Episode 13

· Dossier: Farid Soilihi, candidat de la Diaspora.
· Marseille : Le comorien Abdallah tué et un autre blessé
· Feuilleton DAFINE SG Gouv Ngazidja - Suite.
· Chronique du Weekend: Sexe et Islam!
· Comores : Résultat du Baccalauréat 2014
· Comores: Dossier du crash du vol Inter iles
· Comores:''Tsi tsehe''de Salim Ali Amir est un chef d'oeuvre!
· Comment créer une entreprise aux comores?
· Comores au Féminin
· Comores : Trois Questions à Irchad Abdallah

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· Albalad
· Alwatwan
· comoresannonces
· La Gazette des Comores
· mpc
· Pitcha- Images d'évènements
· Poesie Coquine
· ridja
· watwan


Statistiques

Date de création : 24.05.2009
Dernière mise à jour : 22.09.2014
3021articles


Images
Ne crains rien! Avance!

La peur est le pire ennemi du progrès de l'homme. Elle nous permet de vivre longtemps mais dans l'immobilisme

kmr img
295186_260201700674681_100000545599263_983404_7059038_n1.jpg
Mrv
293753_260079390686912_100000545599263_982789_769745_n1.jpg
Coco
47538_1640708343884_1422077607_3528344_2557318_n2.jpg
Ceolacanthe
40746_1433753040601_1136187519_31010257_1099321_n.jpg
Hambou
24667_110628618977425_100000908613042_71549_7140444_n.jpg
Emblêmes
268330_128368983915164_100002261902802_229612_6793978_n.jpg
Nyamawi
25645_1274167407444_1027687165_30710221_7195975_n1.jpg
Madaba
421712_10150616904274669_525754668_10825049_2030261694_n2.jpg
Medina Mutsamudu
2010-04-03-port_medina_mutsamudu1.jpg
CJSOI 212
381963_348034321873701_100000014090169_1524613_1516000214_n1.jpg
Moroni
386199_10150433397058393_686943392_8615217_869364327_n1.jpg
Labeur
393433_288289987877953_100000908613042_891221_636484679_n1.jpg
Obscur
396611_2260731818350_1850079923_1499283_1933207080_n1.jpg
SAGC
DSC00566.jpg
Conteurs
DSC00757.jpg
Athl-Beit Salam
Athl-beit.jpg
Wadaha
DSC00374.jpg
escalator
294015_267575319937319_100000545599263_1011886_5898034_n1.jpg
Côte
2672617572_small_11.jpg
Etandard
CJSOI-blog.jpg
canon
301073_270670332961151_100000545599263_1024132_7252160_n1.jpg
Edif
404335_10150661077709669_525754668_10953705_1006847332_n2.jpg
Moderne
263746_2266167060075_1425501882_2708155_4602013_n1.jpg
Banane
206042_2121754096841_1635497046_2165223_1354852_n2.jpg
SAGC
2678792342_11.jpg
Tournante
2722061298_11.jpg
Billard
418950_10151285296515271_771145270_23208492_1756182081_n1.jpg
Moroni
400253_10150661704049669_525754668_10955407_730662496_n1.jpg
Dzialandze
422509_10150637051644669_525754668_10886703_712401189_n1.jpg
Plage
423841_10150637049709669_525754668_10886697_1043745098_n1.jpg
Kalaweni
318435_267564856605032_100000545599263_1011803_3375710_n1.jpg
Tortues
423705_368565379838312_100000545599263_1341699_654929672_n1.jpg
Côtes Comores
424336_368581006503416_100000545599263_1341725_275173771_n1.jpg
Comores
425467_374473485914168_100000545599263_1355756_679167970_n2.jpg
Lac
418039_368540589840791_100000545599263_1341662_1106249726_n1.jpg
Scène de pêche
419280_368575586503958_100000545599263_1341716_373000734_n1.jpg

Comores: Nous espérons que les dates seront respectées!

Publié le 22/09/2014 à 13:08 par dafinemkomori
Comores: Nous espérons que les dates seront respectées!

Le premier tour reporté au 28 Décembre


 

 

Le premier tour des élections législatives, des conseillers des îles et des municipales est reporté au 28 Décembre. La campagne électorale du premier tour est fixée au 26 Novembre et s’achèvera le 26 Décembre pour les députés et les conseillers des îles.

Avant de s’envoler pour New York pour assister à la 69ème Assemblée Générale des Nations Unies, le président de la république a signé un nouveau décret (le 4ème) abrogeant et remplaçant celui du 02 Août, portant convocation du corps électoral pour l’élection des représentants de la Nation, des conseillers des îles et des conseillers communaux. Le décret fixe le premier tour de cette triple élection au dimanche 28 décembre 2014 et au 1er février 2015, pour le second tour. Ce même décret vient de fixer au 27 octobre, la date de dépôt des candidatures.

La campagne électorale pour les représentants de la Nation sera ouverte le 26 novembre et prendra fin le 26 décembre pour le premier tour. Pour le second tour, ce sera le lendemain à minuit de la proclamation par la cour constitutionnelle des résultats définitifs du premier tour et sera close le 30 janvier 2015. Pour les conseillers des îles, la campagne sera ouverte le 26 novembre et prendra fin le 26 décembre. Pour les conseillers communaux, ça sera au lendemain de la proclamation des résultats définitifs du premier tour de l’élection des représentants de la Nation et prendra fin le 30 janvier 2015.

De son côté, le ministre de l’Intérieur en charge des élections a rassuré encore une fois, quant au déroulement des élections dans les « meilleures conditions ». Il a annoncé la révision à la hausse du budget que le gouvernement doit allouer au financement des élections, à un milliard de francs comoriens.

Toutefois, ce report des élections ne laisse pas indifférents les partis politiques. Le leader du parti Radhi salue cette initiative et espère que les dates seront respectées. Néanmoins, il reste inquiet sur la durée de la campagne du deuxième tour. « Nous espérons que les dates seront respectées mais nous ne comprenons pas pourquoi la campagne du second tour pour les législatives va durer un mois », avance Houmed Msaidie, le leader du parti Radhi. « C’est trop long et anormal », ajoute-il. Ce dirigeant proche de l’opposition appelle les parties prenantes à garder un œil vigilent. « Pourquoi des élections harmonisées deviennent d’un coup étagées », s’interroge Houmed Msaidie.

De son côté, l’avocat et leader du PEC, Fahmi Said Ibrahim, salue cette initiative du chef de l’Etat mais conteste ce nouveau décret portant convocation du corps électoral. « Au départ, le décret du chef de l’Etat était caduc et un décret caduc ne peut pas être abrogé », lance Me Fahmi Said Ibrahim. Selon lui, l’important est que les élections aient lieu. « Maintenant, on doit entrer dans les mosquées et prier pour que ce décret soit respecté », dit-il.

Said Larifou n’y va pas par quatre chemins. Il reste convaincu que le gouvernement ne cesse d’accumuler les bourdes constitutionnelles. « Le président ne peut légalement convoquer un collège électoral qui n’est pas constitué. Selon la CENI, le fichier électoral est endommagé. Par qui et comment ? On ne sait pas. Le décret du président est une énième diversion, une tromperie qui sera sanctionnée par la cour constitutionnelle », déclare Said Larifou.

 

Mohamed Youssouf - Lgzt

Comores-Elections: Le Corps Electoral est convoqué

Publié le 21/09/2014 à 18:26 par dafinemkomori
Comores-Elections: Le Corps Electoral est convoqué

28 décembre 2014 pour le 1er Tour et 1er février 2015 pour le 2ème tour

 



Comores-Elections: les Partis du G5 communiquent

Publié le 20/09/2014 à 13:13 par dafinemkomori
Comores-Elections: les Partis du G5 communiquent

 COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le G5, groupe des cinq partis d’opposition, estime de son devoir de tenir l’opinion informée des graves dysfonctionnements des institutions constitutionnelles du pays.

Au cours de la réunion organisée le 16 septembre 2014 entre les partis politiques et la CENI, celle-ci a fait état des faits précis et circonstanciés qui sont de nature à compromettre la tenue des élections législatives, municipales et des conseillers avant fin décembre 2014, notamment :
- Le fichier électoral est endommagé et qu’un expert étranger a été déplacé pour le réparer. La durée de son intervention est estimée à deux à trois semaines. Il faudrait attendre sans doute début octobre 2014 pour connaitre si l’état du fichier électoral biométrique sera opérationnel pour les prochaines échéances électorales,
- Les commissions électorales insulaires (CEI) ne sont pas encore mises en place,
- Le budget n’est pas encore ficelé, (les engagements des bailleurs internationaux ne sont pas jusqu’à lors honorés) et un gap de 844.667.293FC reste à combler, on ne sait pas comment ?
- Des contraintes sérieuses pèsent quant au respect du calendrier déjà annoncé,
- Les 580.000.000FC annoncés par le gouvernement ne sont pas encore atterris dans leurs comptes,
- Etc.….,


Ces échecs relèvent de la responsabilité exclusive du Chef de l’Etat.
Il nous semble important de rappeler que :
Conformément à l’Article 5 de la constitution, rappelé par la cour constitutionnelle en son Arrêt rendu en septembre 2013, le Mandat des députés a pris fin en avril 2014,
Que nous avons rencontré le président de l’Union à deux reprises pour lui exprimer notre préoccupation quant à la décision prise par l’exécutif de l’Union de prolonger le Mandat des députés jusqu’à décembre 2014,
Que le président de l’Union nous avait rassuré avoir pris toutes les dispositions pour la tenue des élections renouvelant notre parlement et les conseils des îles aux dates indiquées et qu’il n’accepterait aucune prolongation au delà de ces dates.

 

 

Nous constatons sans surprise que les engagements pris par le Président d’organiser ces élections en novembre ne seront pas tenus.
Nous déplorons par ailleurs le fait qu’aucune garantie sérieuse n’a été donnée pour la tenue de ces échéances conformément aux dispositions de la Loi électorale en vigueur.
En effet, les craintes exprimées par l’opposition depuis 2013 sur la volonté du gouvernement à ne pas tenir ces élections, sont maintenant confirmées et que le vide institutionnel que nous avons tant appréhendé se confirme.


Compte tenu de ce qui précède, le G5 attire l’attention du Président de l’Union Monsieur IKILILOU DHOININE sur la nécessité de s’asseoir autour de la même table avec les forces vives de la nation à savoir les partis politiques d’opposition, la société civile, et lui-même, pour trouver ensemble les compromis politiques possibles pour sauver la nation et l’éviter de tomber dans des crises beaucoup plus profondes que celles auxquelles elle se trouve confrontée aujourd’hui.


 

Conférence de Presse du G5, ce samedi 20 septembre

 

Au Select, dans une conférence de presse le G5, un groupement de Partis Politiques d'Opposition composé de l'ANC, RIDJA, CHUMA, APSI, et DUDJA appelle a la formation d'un (GUNT) Gouvernement d'Union National de Transition, face aux enjeux qui attendent les Comores comme les rendez vous manqués des élections, les crises sociales, la situation économique chaotique...

 

 

 

Comores : Entre le Gouverneur Anissi et le Parti Juwa...!

Publié le 20/09/2014 à 07:36 par dafinemkomori
Comores : Entre le Gouverneur Anissi et le Parti Juwa...!

 

  Anissi  ne pourra pas empêcher le soleil de briller

 

Depuis ce samedi 13 septembre 2014, et le retour de France du Gouverneur Anissi Chamsidine à Anjouan, tout le monde politique anjouanais ne parle que d'une chose: le discours (surprenant?) du Gouverneur Anissi. En effet, après avoir passé quelques semaines de repos "aux frais de la princesse" au Mans, Monsieur Chamsidine est venu confirmer ce que tout le monde redoutait depuis quelques temps (suite aux multiples sorties médiatiques de ses collaborateurs ces dernières semaines), qu'il y a bel et bien de l'eau dans le gaz entre lui et le parti JUWA de l'ex-président Sambi. Nous avons donc essayé de nous renseigner davantage sur ce qui peut à très juste titre être considéré comme un véritable volte-face, de Monsieur Chamsidine, jusqu'ici considéré comme "le seul (avec Fouad Mohadj) élu resté fidèle à Sambi".

 

 

Selon un membre du cabinet du Gouverneur d'Anjouan qui a requis l'anonymat, "Anissi Chamsidine a depuis plusieurs mois subi des pressions énormes pour quitter le 'navire SAMBI', condition sine quinone pour obtenir les garanties du Gouvernement Central et briguer un second mandat en 2016. Nous sommes en Afrique ici, et Anissi est conscient qu'entre avoir le soutien de la population par le biais de Sambi et avoir le soutien de l'armée et des différentes institutions lors des élections de 2016, le choix est vite fait." Et de rajouter "à votre avis pourquoi Anissi a-t-il tenu ce discours à cette date si proche des élections? C'était pour ne laisser aucune chance au parti JUWA de se relever de cette confusion. Avec sa déclaration, le parti JUWA mettra du temps à identifier les adhérents fidèles au parti et ceux qui étaient là pour servir Anissi. Mais je pense qu'il va temporiser un peu ses propos parce que depuis samedi, certains le considèrent comme un 'traitre', ce qu'il veut à tout prix éviter".


Un autre conseiller du Gouverneur d'Anjouan pense lui que "la stratégie était claire depuis le discours de Sambi au mois d'août 2013". Pour ce conseiller dit proche du Gouverneur, "Anissi n'avait plus intérêt à être aux côtés de Sambi à partir du moment où ce dernier rompait officiellement avec Ikililou Dhoinine. Le Gouverneur n'allait quand même pas sacrifier les avantages qu'il continue de bénéficier au profit d'Anjouan, uniquement pour un hypothétique soutien de Sambi en 2016, alors que nous savons très bien que l'Etat ne perd jamais les élections". Et de finir par "Je pense sincèrement qu'Anissi a fait le bon choix en affichant publiquement son hostilité à Sambi et à son parti. Le fait de dire qu'il enverra des candidats autres que ceux de JUWA est lourd de conséquences. En défiant le parti JUWA, il le fragilise énormément et à très peu de temps des élections. Et la subtilité c'est qu'Anissi ne cessera de clamer son appartenance à JUWA alors qu'il le détruit de l'intérieur. Ikililou Dhoinine lui sera en quelque sorte redevable". Enfin un chargé de mission à Dar Nadjah, nous confie à son tour" Anissi ne voulait pas être taxé de 'traître', comme le sont actuellement Ikililou, Mamadou et Nourdine. Il a tout fait pour que le parti JUWA et derrière lui, Sambi, le désavoue publiquement pour qu'il se fasse passer pour la victime. Une façon plus habile et subtile de consommer la rupture que celle utilisée par Ikililou et Nourdine.

De toutes les façons cela fera bientôt plus d'un an que toutes les décisions prises par Anissi, le sont, en concertation avec des hommes farouchement opposés à Sambi. Donc qu'il défie ouvertement ce parti aujourd'hui n'a rien d'un scoop".


Enfin un des hommes forts d'Anissi nous a annoncé sans hésiter la liste des personnes qui seront envoyés par le gouverneur "à Mutsamudu, il enverra son conseiller Mitterand, à Sima ce sera le commissaire Dhoulkamal, à Bambao Mtsanga ce sera son SG Moursoidi, à Domoni ce sera le commissaire Loukmane, à Tsembehou ce sera Mzoungou, à Bandrani il veut envoyer le directeur de l'aéroport mais craint que la loi ne lui permette d'être candidat, à défaut à Bandrani ce sera son actuel chef du protocole. A Nioumakele rien n'est par contre encore décidé."


Nous avons joint plusieurs responsables du parti JUWA, qui ont chacun a leur tour répondu "ne pas avoir de commentaires à faire". "Le parti JUWA s'exprimera en temps opportun" nous dira d'ailleurs l'un d'eux. En attendant et au vu des déclarations que nous avons recueilli, il semble bel et bien qu'Anissi ait décidé d'appuyer Ikililou Dhoinine et laisser filer Sambi et son parti JUWA.

 

Source: Rédaction Wongo

Comores - Mamwe: les périphéries de 13 heures à 17 heures !

Publié le 19/09/2014 à 07:33 par dafinemkomori
Comores - Mamwe: les périphéries de 13 heures à 17 heures !

 

 

La BAD octroie 486 millions de francs pour l’achat de gasoil


 

 

L’Union des Comores vient de signer avec la Banque Africaine de Développement, un projet d’appui au secteur de l’énergie. Dans un premier temps, la BAD a octroyé à l’Etat une enveloppe de 486 millions de francs comoriens pour l’achat du carburant.

 

Le gouvernement de l’Union des Comores a signé avec la Banque Africaine de Développement (BAD), un Projet d’Appui au Secteur de l’Energie (PASEC). Ce projet, à hauteur de 7 milliards de francs comoriens, consiste à réhabiliter le réseau électrique de la Ma-mwe, à réviser ses moteurs pour augmenter la capacité de production et enfin, financer des études sur les énergies renouvelables.

Mais face à la crise énergétique qui frappe le pays, le gouvernement a reformulé une requête auprès de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour l’appuyer sur l’achat du gasoil. Cette dernière a répondu favorablement à la demande et a donné à l’Etat comorien une enveloppe de 486 millions de francs comoriens, soit 1 million 200 litres de gasoil. « LA BAD a déjà payé 20% de cette somme, soit plus de 97 millions. C’est pourquoi depuis vendredi dernier, la capitale est éclairée de manière permanente », déclare Abal Anrabe Abdou Chacourou, le coordinateur du Projet de Renforcement des Capacités Institutionnelles (PRCI).

Face à cette nouvelle situation, la BAD va payer l’Etat comorien par tranche, pour raison de stockage à la Ma-mwe. « La Ma-mwe ne peut stocker 1 million 200 litre de gasoil. C’est pourquoi on va aller par étape », précise-t-il. Sur le projet PASEC, le gouvernement attend le recrutement du personnel pour pouvoir démarrer les travaux et trois unités de gestion du projet ont été prévues pour le bon déroulement de ce dernier. « Une unité centrale sera ouverte à Ngazidja et une unité régionale dans chaque île », annonce Abal Anrabe Abdou Chacourou.

Le projet a une durée de 38 mois et selon Abal Anrab, qui est en même temps coordinateur du PASEC, le projet est déjà en vigueur et n’attend que la mise en place des unités et le recrutement du personnel. Au côté de la société comorienne de l’eau et de l’électricité, ils ont déjà entamé la révision des moteurs. « Actuellement, on ne fonctionne qu’avec 3 moteurs. On va fonctionner avec ceux-là en attendant la fin de la révision des autres », avance Ali Mbaraka, le directeur adjoint de la Ma-mwe.

Concernant la fourniture du courant, la capitale sera éclairée jusqu’à 13 heures et un retour à 17 heures. Pour les périphéries, ils auront l’électricité de 13 heures à 17 heures, mais pas toujours comme le précise cette entreprise publique.

 

Mohamed Youssouf - Hzk

Comores: Il nous faut de l'électricité et de partout

Publié le 18/09/2014 à 14:45 par dafinemkomori
Comores: Il nous faut de l'électricité et de partout

 

Indignez-vous s'il vous plait

 

Anssumata Ibrahim Abdou est depuis 08h30 Au niveau du Conseil De l ile. Elle a refuse De bouger De la avant 17h00. Elle est Un modele De patience Et d abnegation. A un point que des passants lui ont offert,qui des sanwichs, qui une bouteille d'eau. Anssumata incarne une nouvelle facon De s'indigner. Elle incarne Et porte a elle toute seule l indignation De tout un peuple. A elle toute seule.

 

Comores: Le processus électoral es lancé

Publié le 18/09/2014 à 14:25 par dafinemkomori

Processus_electoral

 

Les scrutins auront-ils lieu en décembre?


Le président de la Commission électorale indépendante (Ceni) a informé les partis politiques, dans une rencontre qu’ils ont eu mardi, que les élections auront lieu au plus tard en décembre. Il a également fait état, des 844.667.293 francs qui manquent au budget alloué à ces élections, qui s’élève au total à 2.397.316.093 francs.


Les avis des partis politiques divergent quant à la capacité de la Ceni à organiser les élections en décembre. Certains font confiance et d’autres doutent. Le secrétaire général de l’Updc reste confiant. «Nous avons confiance, nous souhaiterions que les élections soient avant décembre, mais la Ceni est autonome, c’est à elle de décider», soutient Mohamed Ahmada ajoutant que «dès lors que les conditions sont réunies, les élections se feront même avant le 21 décembre». L’Updc tempère, en outre, qu’«un report d’un mois ou deux, ce n’est pas bien grave par rapport aux épreuves difficiles que le pays a traversée».

La Convention pour le Renouveau des Comores (Crc) va dans le même ordre d’idée même si Mohamed Chattuir a nuancé quelque peu son propos : «bien que le doute soit permis quant à la tenue des élections, si report il y a, celui-ci n’excédera pas deux mois. Le plus important dans tout cela, est l’ouverture de la première session de l’Assemblée en avril 2015».

Le secrétaire général du Radhi, Houmed Msaidie, a déclaré que «la Ceni a convié les formations politiques pour les informer qu’elle était dans la capacité de proposer à l’exécutif de convoquer les élections pour le 21 décembre prochain. Elle semble être confiante que d’ici là le gap de 800 millions de francs pour boucler le budget électoral sera comblé». Pour lui aussi, un léger report ne pourra pas entacher le processus.

Cependant, des formations comme Ridja, Anc, Apsi et Pec doutent «fortement» de l’organisation des trois scrutins en décembre. Le chargé de communication du Ridja pense que «cette date a été avancée pour calmer les ardeurs des uns et des autres. Et le président de l’Anc reste encore plus catégorique. «Il nous parait impossible au vu de tout ce qui précède que la date annoncée puisse être respectée», confie Mahamoudou Ali Mohamed. L’Apsi abonde dans le même sens : «nous constatons que toutes les conditions ne sont pas réunies pour tenir les élections à cette date».

Hassani Hamada dit Labrosse, membre du bureau politique du Pec, préfère verser dans l’ironie : «nous rappelons que le président a sorti un décret en août dernier, le premier tour était prévu pour novembre, ‘chat échaudé craint l’eau froide’, attendons en espérant que cette fois-ci ce sera la bonne».

Toujours est-il que certains partis estiment que si les élections n’ont pas lieu en décembre, «un gouvernement d’union nationale» pour palier au vide institutionnel est «indispensable».

La Crc pense que parler de gouvernement d’union nationale «pour un report de deux mois est une plaisanterie». Pour l’Updc, «c’est un rêve pour les partis politiques qui le préconisent. Ces partis là briguent un ministère mais pour ce faire, il faut la confiance de la population, laquelle confiance passera par les urnes». Le Pec s’inscrit en faux et dit «ne pas souscrire à un gouvernement d’union nationale, il faut que le président gouverne les 5 ans de son mandat et qu il assume son bilan, et nous lui demandons de tout mettre en oeuvre afin que ces élections aient lieu pour éviter que le pays ne renoue avec l’instabilité».

Le Radhi juge opportun de mettre le débat sur la table le moment venu «pour ce qui est d’un gouvernement d’union nationale, cela relève d’un débat qui ne pourra avoir de sens que si effectivement un vide institutionnel susceptible d’entraver le bon fonctionnement des autres institutions pointe le nez». Mais l’Anc, Chuma, l’Apsi et le Ridja sont unanimes : il faut un gouvernement d’union nationale «qui aura pour mission principale l’organisation des élections». A cela, l’Apsi et le Ridja estiment qu’il faut, en plus, «un conseil législatif de transition».

Mais Mohamed Ahmada, de l’Updc, met en garde «contre les partis d’opposition, tels le Pec, qui ne souhaitent pas la tenue des élections. Ce sont des partis dangereux pour le pays et la consolidation de la démocratie». Et Labrosse rétorquera que «nous sommes les premiers à avoir dénoncé le non respect du calendrier établi par le président lui-même, comment peut- on nous soupçonner de la sorte ?»



FSY -Alwatwan

 

Comores: Hybrides animaux humanisés nés à Anjouan !

Publié le 18/09/2014 à 07:26 par dafinemkomori
Comores: Hybrides animaux humanisés nés à Anjouan !

 

Une  chèvre accouche  de deux êtres insolites

 

 

A Sima Anjouan, une chèvre met bas le weekend  deux êtres homme-chèvres, qui embarrassent la population locale. Ces êtres mort-nés sont méconnaissables. Ils ont la peau lisse d’un humain et les têtes  avec les yeux et les oreilles à la forme humaine. Ils ont toutefois une queue  et les pattes sont finis par des sabots de chèvre.

 

« C’est encore un miracle de Dieu » diront les plus pieux. «  Ce sont des hybrides issus de l’accouplement entre un humain et la chèvre » diront les plus pragmatiques.

 

Dans un cas comme dans l'autre, ce n’est  pas un fait rationnel.

 

 

La Redaction

COMORES - KARIDJAPVENDZA

Photos Eddine Papamwegne

Comores - Elections: 2 milliards 400 pour les scrutins !

Publié le 17/09/2014 à 15:40 par dafinemkomori
Comores - Elections: 2 milliards 400  pour  les scrutins !

 

 

Budget revu à la baisse et 844 millions restants à mobiliser

 

 
 

 

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) s’est déjà mise au travail. Elle aurait revu le budget initial à la baisse en réduisant de 500 millions, le montant initial prévu. Il reste à ce jour environ 844 millions à mobiliser.

 

La Commission Electorale aurait revu le budget des élections à la baisse. Il faut une enveloppe de 2,400 milliards pour organiser les élections harmonisées, et non 2,900 milliards comme l’avait avancé le gouvernement dans ses prévisions. Il reste environs 844 millions à mobiliser. Plusieurs partenaires ont déjà apporté un soutien financier aux autorités, à savoir la BAD à travers la COI, l’Union Européenne, le Qatar, la Ligue Arabe. D’autres bailleurs et pays amis notamment l’île Maurice, la Chine devraient aussi accompagner le gouvernement dans l’organisation des élections de novembre.

La CENI a déjà voté son bureau. C’est Djaza Ahmed qui a été élu président, Nadjda Allaoui, vice-président, Ali Mohamed Youssouf, secrétaire général, Soilih Abdallah, coordonnateur du matériel et Ahmed Zainaba, secrétaire à la communication et au règlement. L’annonce du bureau de la CENI a été faite hier aux partis politiques. Les membres de la Commission Electorale ont déjà établi le chronogramme électoral et rédigé leur règlement intérieur.

Pour rappel, les élections harmonisées ont été fixées au 2 novembre prochain. La fédération des organisations de la société civile a dénoncé des disfonctionnements dans une déclaration, à commencer par le choix des membres de la CENI. Elle a indiqué avoir "soumis la liste de ses représentants au sein de la CENI mais malgré cet effort de transparence, le décret de désignation n’a pas tenu compte de la liste proposée". Le bureau du FCOSC estime que "les élections s’organisaient d’une manière complaisante, impliquant des pratiques douteuses".

 

A.A. Hamdi - Lgzt

Comores: Le Gouverneur de Ndzuawni clarifie !

Publié le 17/09/2014 à 15:19 par dafinemkomori

Sambi

 
Elections: Anissi Chamsidine limite sa fidélité à Sambi!

 

 

 

Il se dit depuis un temps que la mayonnaise ne prend pas tout à fait bien entre le gouverneur de l’île de Ndzuani, Anissi Chamsidine, et son gourou, l’ex-président Ahmed Abdallah Sambi. De par les annonces faites par Anissi, le samedi 13 septembre dernier à l’aéroport de Wani, devant un parterre d’Anjouanais venus l’accueillir, ce qui semblait être une rumeur prend maintenant un air sérieux. Du moins, l’on peut affirmer qu’entre le gouverneur et Juwa, le parti de l’ex-raïs dont il est membre, ce n’est pas tout à fait l’harmonie.

 

Anissi Chamsidine rentrait d’un voyage en France. A l’aéroport, il s’est adressé à ses administrés, venus en masse (ou plutôt, pour être juste, recueillis en masse dans leurs villages au moyen de bus affrétés par Dar-nadjah) l’accueillir. Cette adresse a été précédée d’une intervention d’un uléma-notable du nom d’ustadh Asnadi, qui a «parlé au nom des Anjouanais», pour faire part au gouverneur de leurs préoccupations du moment. Ustadh Asnadi a, de ce fait, interpelé le chef de l’exécutif insulaire au sujet de ses «voyages incessants». Il a ensuite souhaité savoir quelles sont ses consignes pour les prochaines élections des représentants de la Nation. Mais si pour la seconde question, le gouverneur n’a pas tergiversé, les explications données pour la première doivent plutôt être laissées à l’appréciation de chacun.

Au sujet donc de ses pérégrinations internationales: «si j’avais su que l’on me poserait cette question ici, j’aurais apporté mes tickets de voyage! C’est pourtant l’année où j’ai effectué moins de déplacements à l’étranger», a-t-il commencé par dire. Avant d’enchainer: «L’année dernière, nous avons beaucoup voyagé et nous nous sommes dit qu’il faut cette année réduire les déplacements et attendre les fruits de ceux déjà effectués».

Au juste, le «peu de déplacements extérieurs» que le gouverneur aura effectués cette année se «résume» à un «voyage de formation de 25 jours en Chine», une tournée en Tanzanie pour «régler des problèmes de nos étudiants là-bas», une autre virée à Maurice pour «régler des détails de l’accord de coopération avec la ville de Port-Louis», et puis la France d’où il vient, et où il avait pris part à la cérémonie de soutenance d’étudiants de l’université du Mans. Ces étudiants ont mené une étude sur l’aménagement d’une partie du territoire de l’île de Ndzuani, l’année dernière, sur invitation du gouverneur. Osons, cependant, dire que cette liste des voyages n’est pas tout à fait exhaustive.

S’agissant de politique et spécifiquement des élections en vue, Anissi Chamsidine a été on ne peut plus clair sur ses rapports avec son parti, Juwa. «Après les résultats des élections, je serai jugé certes en tant que membre du Juwa, mais aussi et surtout en ma qualité d’autorité suprême de cette île qui a euou pas de bons résultats. Les membres de mon exécutif seront candidats aux élections des députés et des conseillers, et celui qui ne le veut pas devra me remettre sa démission. Après les élections, il y aura un nouveau gouvernement, mais si je ne donne pas la chance à mes commissaires de voir ce qu’ils valent aux yeux des Anjouanais avant de les remplacer, je n’aurai pas été juste avec eux», a-t-il soutenu. «Il est vrai que Juwa est mon parti, mais j’ai vu le juwa [soleil] avant le Juwa», a-t-il lancé cette antanaclase ironique, laissant ainsi entendre qu’il a avant tout une légitimité d’élu à sauvegarder, et une équipe à défendre.

Car il semble que le problème entre Sambi et Anissi soit le même que celui qui oppose l’ancien chef de l’Etat à ses autres anciens compagnons politiques: une volonté de dicter sa volonté à ceux qu’il juge redevables, notamment lorsqu’il s’agit de qui doivent-ils ou pas hanter.

 



Sardou Moussa - Alwatwan

DERNIERS ARTICLES :
Comores: Nous espérons que les dates seront respectées!
Le premier tour reporté au 28 Décembre     Le premier tour des élections législatives, des conseillers des îles et des municipales est reporté au 28 Décembre. La camp
Comores-Elections: Le Corps Electoral est convoqué
28 décembre 2014 pour le 1er Tour et 1er février 2015 pour le 2ème tour  
Comores-Elections: les Partis du G5 communiquent
 COMMUNIQUE DE PRESSE   Le G5, groupe des cinq partis d’opposition, estime de son devoir de tenir l’opinion informée des graves dysfonctionnements des institutions consti
Comores : Entre le Gouverneur Anissi et le Parti Juwa...!
    Anissi  ne pourra pas empêcher le soleil de briller   Depuis ce samedi 13 septembre 2014, et le retour de France du Gouverneur Anissi Chamsidine à Anjouan, tout le mo
Comores - Mamwe: les périphéries de 13 heures à 17 heures !
    La BAD octroie 486 millions de francs pour l’achat de gasoil     L’Union des Comores vient de signer avec la Banque Africaine de Développement, un projet d’appui
forum